17 mai 2006

Meurtre de Guillaume Sin: le suspect a avoué

Guillaume_sin L'enquête sur le meurtre de Guillaume Sin à Petit-Palais (Vaucluse) le 26 avril dernier est en passe d'être terminée. Hier, un marginal d'une quarantaine d'années a avoué avoir tué le jeune homme de 19 ans. Cet homme serait l'ex-compagnon de Christine Cèbe, la mère de la victime. Celle-ci aurait toléré qu'il vive dans une grange située sur sa propriété.

Lire la suite "Meurtre de Guillaume Sin: le suspect a avoué" »

16 mai 2006

Roland Giraud attaque deux journaux

Rolandgiraud Roland Giraud, le comédien et père de Géraldine, assassinée en compagnie de son amie Katia Lherbier en 2004 a engagé des poursuites pour diffamation à l'encontre des journaux Le Point et France Dimanche. Les deux hebdomadaires avaient relayé l'information selon laquelle Marie-Christine Van Kempen aurait porté des accusations à l'encontre de son beau-frère Roland Giraud. Me Sabine Cordesse l'avocate des Giraud, tout comme Jacques-Michel Frénot l’avocat de Marie-Christine Van Kempen et Me Gérard Geneste, l’avocat de la famille Lherbier ont démenti cette information.

A lire également: l'affaire Giraud

Le meurtrier présumé de Mathias avait déjà été condamné

Christian_beaulieu Contrairement à ce que l'on avait pu dire au moment de son arrestation, Christian Beaulieu, le meurtrier présumé du petit Mathias à Moulins-Engilbert a déjà été condamné pour agression sexuelle sur mineur. Les faits se sont déroulés en septembre 1988. Christian Beaulieu s'en était pris à un enfant de 5 ans. Arrêté pour attentat à la pudeur sur mineur de moins de quinze ans, il avait été condamné à 36 mois de prison dont 8 avec sursis. Il avait purgé une peine de deux ans d'emprisonnement après sa condamnation en 1989. A l'époque, un expert interviewé par le journal "Le centre" expliquait que "Christian Beaulieu a une sexualité détraquée depuis toujours".

Meurtres en série de SDF à Paris

Iledescygnes_parisEn l'espace d'une semaine, Paris a été le théâtre de l'assassinat de trois sans-abris. Les trois hommes ont en commun leurs origines maghrébines, leur mode de vie et ont tous été égorgés par leur(s) assassin(s). Le samedi 6 mai, vers 4 h du matin, Kamal, un SDF marocain de 22 ans a été retrouvé agonisant blessé par arme blanche à la veine jugulaire. Avant de succomber il a pu indiquer à des témoins qu'il avait été agressé par plusieurs personnes. Jeudi 11 mai, c'est Mohamed, un SDF marocain de 35 ans qui est retrouvé mort égorgé dans son sac de couchage sur l'esplanade Baugrenelle.

Lire la suite "Meurtres en série de SDF à Paris" »

15 mai 2006

Deux jeunes hommes arrêtés après la découverte du cadavre d'une femme à Strasbourg

Bas_rhinSamia, 21 ans, qui avait disparu le 5 avril dernier à Bischheim a été retrouvée morte jeudi dans le canal de la Marne au Rhin à Schiltigheim (Bas-Rhin). Son corps était ligoté et immergé dans une charrette utilisée par les porteurs de journaux à domicile. L'autopsie a révélé que la jeune femme a été violemment frappée et étranglée. Bien que son immersion dans le canal soit récente, il semble que la mort remonte à plusieurs semaines. L'enquête a très vite abouti à l'interpellation de deux jeunes hommes de 19 ans résidant dans la banlieue Strasbourgeoise. Placés en garde à vue vendredi, les deux suspects sont très vite passés aux aveux. L'un d'eux a reconnu être l'auteur du meurtre tandis que l'autre a juste avoué avoir participé à l'immersion du corps. On ignore pour l'instant le mobile du crime mais les deux hommes étaient des proches de Samia. Ils ont été placés en détention dimanche soir.

14 mai 2006

Meurtre de Mathias: un suspect est passé aux aveux

Meurtrier_de_mathias L'un des deux suspects placés en garde à vue a avoué hier être l'auteur du viol et du meurtre du petit Mathias. Christian Beaulieu est âgé de 56 ans, n'a pas d'antécédants judiciaires et a expliqué avoir agit par pulsion. Il était toutefois connu à Moulins-Engilbert (Nièvre) pour ses moeurs dissolus. Le procureur de Nevers, Christian Gongora, a déclaré que le meurtrier présumé "a reconnu l'ensemble des faits qui lui sont reprochés. Il a fourni le scénario détaillé de son passage à l'acte, qui confirme les conclusions des enquêteurs".

Lire la suite "Meurtre de Mathias: un suspect est passé aux aveux" »

Meurtre de Madison: le suspect placé en garde à vue

Madison_2Julien Carillo, chez qui la petit Madison a été retrouvée morte dans un sac poubelle, a été placé en garde à vue vendredi. L'homme est toujours hospitalisé à l'hôpital militaire Laveran de Marseille après sa tentative de suicide au moment de son interpellation. Selon le procureur de Tarascon, Antoine Paganelli, les déclarations du suspect, bien que "contradictoires" sont "parfois troublantes". Pour l'instant il n'a pas été capable de donner "une version assez charpentée avec des détails suffisants" mais il semble établi qu'il a eu "un rôle actif dans cette affaire". Au terme de sa garde à vue, dimanche matin, une information judiciaire sera ouverte "quelles que soient les déclarations du suspect".

12 mai 2006

Meurtre de Mathias: l'enquête avance

Mathias_1Les obsèques du petit Mathias ont eu lieu cet après-midi à Moulins-Engilbert (Nièvre). Pour l'occasion tout le village s'est associé à la douleur de la famille du petit garçon, soit en fermant les commerces ou en accrochant des fleurs blanches sur leur porte. Nicolas Sarkozy, s'est rendu sur place dans la soirée et a rencontré les parents de Mathias. Le ministre de l'Intérieur a déclaré que "l'enquête progressait" et "que les choses pouvaient avancer rapidement". En effet, deux hommes sont en garde à vue depuis ce matin. Tous deux sont originaires de la commune et étaient "présent" ou "susceptibles d'avoir été présent" à la soirée à laquelle participait les parents de l'enfant le soir du meurtre. L'un des deux hommes aurait des "antécédents judiciaires". Deux hommes ont déjà été placé en garde à vue dimanche dernier et ce matin mais ils ont été relâchés après vérification de leurs emplois du temps.

11 mai 2006

Diffusion d'un portrait-robot dans l'affaire de Bagnols sur Cèze

Portrait_robot_bagnolsDans l'affaire de la tentative d'enlèvement d'une collègienne de 12 ans à Bagnols sur Cèze, la police vient de diffuser le portrait-robot de l'agresseur établi à partir du témoignage de la fillette. Il s'agit d'un homme entre 45 et 50 ans, mesurant entre 1 m 65 et 1 m 70, de corpulence mince. Il a des cheveux noirs et ébourrifés et des yeux noirs avec des cernes prononcées. Il portait une veste verte, un pantalon marron et une chemise noire. Son allure générale était négligée. Il possède un tatouage de couleur vert sur la main droite représentant un serpent entourant une épée. La police invite toute personne ayant été témoin de la scène survenue le mardi 9 mai à 7 heures 45 dans l'avenue Bordelet à Bagnols sur Cèze à contacter le commissariat de police au 04 66 90 63 91 ou 04 66 90 63 74.

Les parents de Xavier Flactif indignés par la sortie d'un livre

Christine_kelly La sortie prochaine d'un livre consacré à l'affaire Flactif écrit par la journaliste de LCI Christine Kelly a suscité l'indignation auprès des parents de Xavier Flactif assassiné, avec toute sa famille au Grand Bornand (Haute-Savoie) en 2003. Selon leur avocat, Me Géry Humez, ils sont «très choqués» et ont déposé une requête devant le Tribunal de Grande Instance de Paris, dans le but de reporter la sortie du livre après le procès d'assises prévu fin juin. Selon l'avocat "la famille Flactif ne comprend pas qu'on puisse éditer un livre avant le procès et faire commerce du malheur des autres". Christine Kelly a, pour sa part, estimé n'avoir fait que son travail de journaliste.

A lire également: L'affaire Flactif

Dieppe: un homme tente d'enlever deux garçons

Chateau_dieppeUn garçon de 12 ans qui se rendait mardi dernier au catéchisme près du chateau de Dieppe (Seine-Maritime) a été abordé par un homme qui l'a attrapé par l'épaule et lui a dit que sa mère se trouvait au chateau. Affolé, le garçon a pu se libérer et prendre la fuite dans la rue des Bains en criant. Ses cris ont alerté un passant qui a mis l'agresseur en fuite. Vers 16 heures 40, le témoin alerte la police. L'agresseur a pu être identifié par l'écolier et le témoin sur photo. Il s'agit de Frank A., 37 ans, déjà condamné pour des vols avec violence et des agressions sexuelles.

Lire la suite "Dieppe: un homme tente d'enlever deux garçons" »

10 mai 2006

Grasse: Un détenu se suicide avant son procès d'assises

Prison_de_grasseHamed Dini ne sera jamais jugé. Cet algérien de 45 ans, condamné en 2005 à 10 ans de prison pour cinq vols avec violences sur des personnes âgées, s'est donné la mort hier, dans sa cellule de la maison d'arrêt de Grasse (Alpes-Maritimes). L'homme a vraisemblablement ingéré une grande quantité de barbituriques.

Lire la suite "Grasse: Un détenu se suicide avant son procès d'assises" »

Gard: une collégienne échappe à une tentative d'enlèvement

Bagnols_sur_cze Anne-Sophie, élève en classe de 6e au collège Bernard-de-Ventadour à Bagnols sur Cèze (Gard) a échappé hier matin à une tentative d'enlèvement. Il était environ 8 heures lorsque la collégienne, âgée de douze ans a été abordée par un homme d'une cinquantaine d'années alors qu'elle attendait une copine partie acheter des bonbons dans une boulangerie. L'inconnu lui a dit qu'il connaissait sa mère puis l'a attrapé par le bras, les cheveux et le manteau, dans le but de m'amener de force vers un parking situé à proximité.

Lire la suite "Gard: une collégienne échappe à une tentative d'enlèvement" »

09 mai 2006

Après Mathias, Madison, enfant martyr

Madison "Oui à la peine de mort", voici ce que l'on pouvait lire en fin d'après-midi sur des banderolles lors de la marche silencieuse organisée à Eyguières (Bouches du Rhône) en hommage à la petite Madison. La fillette, âgée de 5 ans, a été retrouvée morte hier, le corps dissimulé dans un sac-poubelle, au domicile d'un ouvrier métallurgiste de 24 ans. Au cours de la manifestation, seul le père de la victime a pris la parole et a demandé la peine de mort pour l'assassin de sa fille.

Lire la suite "Après Mathias, Madison, enfant martyr" »

Mathias, 4 ans, violé et tué dans la Nièvre

Mathias La fête, organisée par le comité des foires et les Jeunes agriculteurs battait son plein à la salle polyvalente de Moulins-Engilbert (Nièvre), lorsque la disparition du petit Mathias, 4 ans, a été signalée, aux alentours de 00 h 30, dans la nuit de samedi 6 à dimanche 7 mai par ses parents. Très vite une soixantaine de personnes se mettent à sa recherche. Malheureusement, le petit garçon est retrouvé mort le dimanche matin vers 8 heures. Son corps dénudé se trouve à seulement 200 mètres de la salle communale dissimulé sous de la terre meuble. Ses vêtements se trouvent à quelques mètres de là, à proximité d'un cours d'eau. Hier, le procureur de Nevers, Christian Gongora, a indiqué les résultats de l'autopsie pratiquée sur l'enfant, et ils sont effroyables. Mathias a subi des violences sexuelles et a vraisemblablement été tué par noyade. En outre, le magistrat a précisé que d'ici à trois jours, la justice serait en possession d'une empreinte génétique retrouvée sur le corps de la victime.

Lire la suite "Mathias, 4 ans, violé et tué dans la Nièvre" »

05 mai 2006

Corps calciné de Voiron: c'est un suicide

Isere_2Contrairement aux premières constatations, l'homme dont on a trouvé le corps calciné dimanche à Voiron (Isère) s'est suicidé en s'aspergeant de White Spirit. Le parquet de Grenoble indique que la victime, âgée de 58 ans, était dépressive et avait laissé un mot à ses proches leur expliquant qu'il en avait assez de la vie. L'enquête a pu montrer qu'il avait acheté lui-même le bidon de White Spirit. L'homme a été filmé par le système de videosurveillance du magasin.

Reconstitution du meurtre de Nelly Cremel

Nelly_cremel

Onze mois après l'assassinat de Nelly Cremel à la Ferté-sous-Jouarre en Seine-et-Marne, la justice a organisé une reconstitution sur les différents lieux de l'affaire en présence des deux suspects, Patrick Gateau et Serge Mathey. Selon une source proche de l'enquête, cette reconstitution est destinée à "fixer la position de chacun des deux mis en examen, d'examiner si leurs déclarations sont compatibles avec les éléments de preuve, et d'établir leur responsabilité respective". Les deux suspects reconnaissent leur participation dans l'enlèvement de la jeune femme mais se rejettent mutuellement la responsabilité du meurtre.

Sans préciser de nom, le procureur de la République de Meaux a déclaré que cette reconstitution a permis d'établir qu'un seul homme a donné les coups: "C'est l'auteur matériel du meurtre".

A lire également: L'affaire Nelly Cremel

Gironde: le meurtrier confondu par une expertise graphologique

GraphologieLe 18 avril dernier, une femme de 48 ans était retrouvée morte à son domicile à Castillon-la-Bataille (Gironde). La victime avait reçu une quinzaine de coups de couteau et avait le crane défoncé par une poële à frire. Les enquêteurs avaient pu identifier des traces ADN et une empreinte de chaussure italienne. Par ailleurs, l'agresseur avait noté au marqueur sur le dos de sa victime l'inscription: "Ma première est". C'est ce qui le perdra.

Une analyse comportementale avait déterminé que l'assassin était solitaire et instable. C'est ainsi que la gendarmerie a interpellé un voisin de la victime âgé de 25 ans qui correspondait au profil.

Lire la suite "Gironde: le meurtrier confondu par une expertise graphologique" »

04 mai 2006

Un corps calciné découvert près de Voiron

Isere_1Le corps était encore fumant lorsque des promeneurs l'ont découvert dimanche dernier, en fin de journée, à proximité d'un étang à Voiron (Isere). Les premiers éléments de l'enquête montrent que la victime était déjà décédée au moment où elle a été disposée sur des branchanges et enflammée à l'aide d'hydrocarbures. Un Jerrican a été retrouvé près des lieux de la macabre découverte. On ignore pour l'instant l'identité et le sexe du cadavre.

03 mai 2006

Diffusion du portrait-robot de l'homme découpé en morceau dans l'Yonne

Portrait_robot_yonneLe 12 février dernier le corps découpé en morceau d'un homme était retrouvé à Arcy-sur-Cure (Yonne) à proximité du tunnel de Saint-Moré sur la N6. La victime n'ayant pu être identifiée, la justice a diffusé un portrait-robot établi par l'institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale. L'homme, dont l'âge se situe entre 34 et 46 ans mesure environ 1 m 70 et n'est ni asiatique ni noir. Il pourtant un bouc au moment de son décès survenu à l'automne 2005. Les causes de sa mort n'ont pas pu être déterminées malgré la présence d'une plaie au thorax. Toute personne ayant des informations sur l'identité de cet homme ou sur les circonstances de sa disparition est invitée à contacter la gendarmerie au 03.86.49.53.53.

Lire également: Découverte d'un cadavre en morceaux dans l'Yonne

Michel Fourniret transfère de l'argent supposé sale vers la Belgique

Argent_fourniret Selon la presse belge, Michel Fourniret a fait transférer de l'argent depuis trois de ses comptes domiciliés en France vers un compte belge par l'intermédiaire de ses avocats qui sont mandatés pour la gestion de l'ensemble de ses biens. Les journalistes soupçonnent que cet argent provient de braquages opérés par le "gang des postiches" dans les années 80. Patricia Tourancheau, du quotidien Libération, avait établi dans un ouvrage que Michel Fourniret s'était approprié cet argent par l'intermédiaire d'un co-détenu, membre du gang. Pour cela il avait assassiné son épouse Farida.

Lire la suite "Michel Fourniret transfère de l'argent supposé sale vers la Belgique" »

02 mai 2006

Valence: Un ouvrier agricole assassiné

Belgacem_ben_aliBelgacem Ben Ali  avait disparu à Monteux (Vaucluse) depuis le 1er avril. Ouvrier agricole, âgé de 60 ans, il travaillait comme saisonnier aux établissements Roux entre Monteux et Carpentras depuis deux ans. Deux ouvriers avaient l'habitude de faire la route avec lui mais, depuis le 1er avril, il ne l'ont pas vu. Décrit comme un homme au caractère difficile, ses employeurs n'ont pourtant aucun reproche à lui faire. Alertée par sa nièce, l'antenne avignonnaise du SRPJ de Montpellier avait été chargée de l'enquête.

Lire la suite "Valence: Un ouvrier agricole assassiné" »

28 avril 2006

L'affaire Seznec bientôt révisée ?

Guillaume_seznec 82 ans après la condamnation aux travaux forcés de Guillaume Seznec pour le meurtre de Pierre Quemeneur, les efforts de Denis Seznec, son petit-fils vont peut-être être récompensés. Par le biais de son association France Justice, il a obtenu que le dossier soit examiné par la Cour de révision le 5 octobre prochain. Au terme de cet examen, les magistrats pourront rejeter la demande en révision ou bien annuler la condamnation prononcée en 1924. Guillaume Seznec avait été gracié en 1947 pour bonne conduite après vingt ans de bagne à Cayenne. Il est décédé en 1954. Depuis sa famille poursuit son combat pour le réhabiliter.

A lire également: L'affaire Seznec sur le site de France Justice

27 avril 2006

Un jeune homme égorgé à L'isle sur la Sorgue

Egorge_lisle_sur_sorgueIl était 18 heures 30 hier soir lorsque les secours ont été alertés. Guillaume Cèbe, un jeune homme âgé de 20 ans a été retrouvé mort égorgé dans la maison de sa mère, employée à l'hôpital d'Avignon, situé chemin des dames roses à Petit-Palais sur la commune de l'Isle sur la Sorgue (Vaucluse). La victime vivait dans la maison familiale avec son frére et sa mère. Selon le voisinage, ce sont des gens sans histoire. L'enquête, qui apparaît pour le moins difficile, a été confiée à la brigade de recherche d'Avignon et à la section de recherche de Marseille.

Source image: Le dauphiné

24 avril 2006

Affaire Giraud: Toujours pas de nouvel élément

Giraudlherbier_2L'affaire Giraud n'en finit pas de piétiner. Après la découverte sur un ruban adhésif dans le grenier de Marie-Christine Van Kempen, en novembre dernier, d'un cheveu dont l'ADN, incomplet, correspondait à celui de la famille Giraud, sept personnes avaient été arrêtées. Parmi ces personnes se trouvait Nicolas Métier, 20 ans, un ami de Jean-Pierre Treiber, le principal suspect dans cette affaire. Le jeune homme a, de nouveau, été interpellé jeudi 20 avril dans l'Yonne puis relâché dans la soirée, faute d'élément à charge contre lui. Les enquêteurs ont passé la journée à fouiller le terrain sur lequel se trouve la caravane qui lui sert d'habitation.

Lire la suite "Affaire Giraud: Toujours pas de nouvel élément" »

22 avril 2006

Fourniret collabore après l'intervention du père d'Isabelle Laville

Isabelle_laville La reconstitution de l'enlèvement et du meurtre d'Isabelle Laville qui a eu lieu dans l'Yonne jeudi et vendredi a permis, pour la première fois, de voir un Michel Fourniret coopératif avec les gendarmes. Après une première journée consacrée à l'enlèvement de la jeune fille, au cours de laquelle le tueur en série présumé est resté totalement muet, un entretien avec le père de la victime l'a fait subitement changer d'avis. Jean-Pierre Laville: "Je lui ai demandé qu'aujourd'hui il fallait qu'il se décide et que, s'il savait où était le corps de ma fille, il collabore avec les magistrats". Les recherches qui se sont concentrées sur les communes de Saint-Cyr-les-Colons, Ligny-le-Chatel et Pontigny n'ont pour l'instant pas permis de retrouver le corps d'Isabelle, disparue depuis 1987.

Lire la suite "Fourniret collabore après l'intervention du père d'Isabelle Laville" »

17 avril 2006

Mis en examen pour l'empoisonnement de ses parents

Chalmaison Guislain, un homme de 44 ans, a été mis en examen après ses aveux lors de sa garde à vue à la gendarmerie de Provins (Seine et Marne). Il a reconnu avoir empoisonné ses parents Liliane et Claude, 67 et 69 ans, qu'il avait lui même retrouvé mort le dimanche 9 avril dans leur maison de Chalmaison (Seine et Marne). Le couple avait consommé une crème au chocolat qui, des dires mêmes du fils, avait un goût amer. L'autopsie des deux victimes avait révélé la présence de pesticides en grande quantité dans leurs estomacs. L'Institut médico-légale de Paris a conclu à une mort par congestion viscérale.

Lire la suite "Mis en examen pour l'empoisonnement de ses parents" »

12 avril 2006

Perpétuité pour Jacques Plumain

Jacques_plumain La sentence aura été plus lourde que lors de son premier procès en juin 2005. A l'époque, Jacques Plumain, 32 ans, avait été condamné à 30 ans de réclusion assortie d'une période de sûreté des deux tiers. Au terme de son procès en appel devant la cour d'assises du Haut-Rhin, il a été condamné mardi soir à la prison à perpétuité assortie d'une période de sûreté de 20 ans soit quasiment ce qu'avait requis le représentant du parquet. Cet ancien agent de sécurité originaire de la Guadeloupe était jugé pour trois assassinats et une tentative d'assassinat commis dans la région de Strasbourg et dans une commune limitrophe allemande entre 1999 et 2000.

Lire la suite "Perpétuité pour Jacques Plumain" »

10 avril 2006

Talence: Une fillette de trois ans retrouvée morte

Talence_1 Hier en fin d'après-midi, un homme résidant sur le bassin d'Arcachon a appelé les secours après que son ex-femme lui ait signifié par téléphone ses intentions de mettre fin aux jours de sa fille (Dont il n'est pas le père). Aussitôt la police et les pompiers se sont rendus au domicile de la mère dans la résidence Santillane à Talence (Gironde). Trouvant porte close ils ont décidé de l'enfoncer. A l'intérieur de l'appartement ils ont retrouvé deux corps inanimés sur le sol. Celui, sans vie, d'une fillette de trois ans et de sa mère âgée de 31 ans.

Lire la suite "Talence: Une fillette de trois ans retrouvée morte" »

07 avril 2006

Troisième exécution de la semaine à Marseille

Colt Le milieu marseillais a connu une semaine particulièrement sanglante. Après la fusillade du "bar des marronniers" mardi et l'assassinat d'un repris de justice hier soir, Abderramin Rerbal, un membre du gang de Farid Berrhama âgé de trente ans a été abattu ce soir par le passager d'un deux-roues sur le parking d'un centre commercial de Bouc-Bel-Air (Bouches du Rhône). L'homme se trouvait au volant de sa Renault Megane lorsqu'il a été agressé. La police a relevé 16 impacts de balles de gros calibre dans son corps. Selon les experts en criminologie, il semble que l'absence d'un vrai chef dans le milieu marseillais depuis l'assassinat de Francis Le Belge en 2000 conduit à cette guerre sans pitié entre plusieurs bandes cherchant à concquérir de nouveaux territoires.

Lire la suite "Troisième exécution de la semaine à Marseille" »

Une retraitée retrouvée étranglée à Metz

Moselle Inquiète de ne plus avoir de nouvelles de sa mère, la fille de Josiane Arnoux-Quelet a appelé les pompiers dimanche dernier. En entrant dans l'appartement de la sexagénaire situé dans le quartier du Sablon, à Metz (Moselle), les secouristes l'ont retrouvé morte, étranglée et ligotée nue sur son lit. L'autopsie révèle que le décès remonte à vendredi dernier. Josiane Arnoux-Quelet, 66 ans, était une ancienne gérante de plusieurs cafés de la ville de Metz. Pour l'instant aucune piste n'est privilégiée par les enquêteurs.

Les règlements de compte s'enchainent à Marseille

La_provence Seulement deux jours après la tuerie de "la brasserie des maronniers", la cité phocéenne a, une nouvelle fois été le théatre d'un nouveau règlement de compte en pleine rue. Jeudi soir vers 19 heures 30, Michel Filippi, 35 ans, circulait à moto rue Sainte-Baume, dans le quartier Baille, près de l'hôpital de La Timone, lorsque une femme, passagère d'un scooter l'a abattu à l'aide d'un pistolet automatique 9 mm. De mémoire de policier, il s'agit du premier règlement de compte dans le milieu du grand banditisme dans lequel l'exécuteur est une femme. Michel Filippi avait été condamné à plusieurs reprises pour des braquages et pour un important trafic d'héroïne en septembre 2001. Il s'était fait remarquer le 26 octobre 2000 en provoquant une bagarre en pleine salle d'audience.

Source image: La Provence

Cherbourg: Sordide meurtre d'un déséquilibré

Cherbourg La scène s'est déroulée hier dans un quartier populaire de Cherbourg (Manche). Un homme d'une trentaine d'années marchait dans la rue en traînant derrière lui le cadavre mutilé d'un père de famille de 46 ans. Le déséquilibré était nu et criait "Justice est faite". La police appelée par les nombreux témoins a constaté que la victime avait été émasculée, avait les doigts et les orteils coupés, un couteau dans la bouche et les yeux arrachés. Selon le procureur de la République de Cherbourg Michel Garrandaux, le meurtrier présumé a été placé en hôpital psychiatrique où il avait déjà effectué plusieurs séjours.

06 avril 2006

Josacine: Deperrois tout près d'être libéré

Jean_marc_deperrois Jean-Marc Deperrois, condamné en 1997 à 20 ans de réclusion pour l'empoisonnement d'Emilie Tanay à la Josacine va peut-être bénéficier d'une libération conditionnelle. Le tribunal d'application des peines d'Evreux a accepté aujourd'hui la demande de son avocat mais la décision est reportée car le parquet a fait appel. La chambre d'application des peines de la cour d'appel de Versailles doit se prononcer dans les deux mois. Si la cour d'appel confime cette décision, Jean-Marc Deperrois devra indemniser les victimes et il lui sera interdit de s'exprimer sur l'affaire, de publier un livre et de séjourner dans le département de Seine-Maritime. En septembre 2005, son avocat Me Thierry Levy a déposé une seconde requête en révision de son procès après celle de 2002 qui avait été rejetée. Il estime que certaines pistes n'ont pas été suffisamment explorées notamment l'hypothèse d'un accident domestique dissimulé en meurtre.

A lire également: L'affaire de la Josacine empoisonnée

Affaire Dany Leprince: Un pas de plus vers le procès en révision

Dany_leprince L'affaire avait fait grand bruit à l'époque. Dany Leprince a été condamné en 1997 à la réclusion criminelle à perpétuité pour le quadruple meurtre, à Thorigné-sur-Dué (Sarthe), de son frère cadet Christian, de sa belle-soeur et de ses deux nièces. Il avait avoué uniquement le meurtre de son frère avant de se rétracter. Depuis sa version des faits n'a pas changé. Ses avocats, Dominique Chambon et Samuel Cornut, viennent d'obtenir l'ouverture d'un complément d'information devant la commission de révision. C'est un rapport de 80 pages rédigé par Roland Agret, président de l'association Action Justice et Corinne Justice, présidente du comité de soutien de Dany Leprince, qui a semé le doute.

Lire la suite "Affaire Dany Leprince: Un pas de plus vers le procès en révision" »

Premier interrogatoire de Youssouf Fofana

Brain_of_barbarians_2La juge d'instruction Corinne Goetzmann a, pour la première fois, auditionné Youssouf Fofana dans le cadre de l'affaire du kidnapping et du meurtre d'Ilan Halimi. Au cours de cet interrogatoire, le chef présumé du "Gang des Barbares" a reconnu son rôle de meneur dans cette affaire. En revanche, il a nié avoir donné la mort au jeune homme et le caractère antisémite de cette agression. Après cet interrogatoire d'une heure trente, Me Alexandre Martin a fait une déclaration à la presse:

Lire la suite "Premier interrogatoire de Youssouf Fofana" »

Fusillade meurtrière dans un bar marseillais

Fusillade_marseille Alors que les clients du brasserie des quartiers nord-est de Marseille regardaient le match Milan AC - Lyon vers 22 heures mardi soir, une dizaine de personnes cagoulées et armées a fait irruption dans la brasserie. Le commando a fait feu sur plusieurs clients en en tuant deux sur le coup et en en blessant deux autres. L'un des deux blessés est décédé mercredi des suites de ses blessures. Leur besogne effectuée, les tueurs se sont enfuis à bord de deux véhicules de luxe. Les enquêteurs penchent pour une affaire de règlement de compte dans le milieu du grand banditisme après l'identification de l'une des victimes.

Lire la suite "Fusillade meurtrière dans un bar marseillais" »

Affaire Fourniret: Reconstitution du meurtre de Céline Saison à Charleville-Mézières

Fourniret Mardi dernier, la justice a organisé la reconstitution de l'enlèvement, du viol et du meurtre de Céline Saison, une lycéenne de 18 ans en mai 2000 à Charleville-Mézières (Ardennes). Cette reconstitution s'est déroulée en présence de Michel Fourniret et des parents de la victime. Selon le procureur Francis Nachbach, le tueur en série présumé n'a fait état d'aucune émotion et a été peu coopérant: "Il a participé du bout des lèvre. Dans un premier temps, il a refusé d'y participer. Finalement il a accepté de répondre de manière très vague, très approximative à certaines questions, en indiquant qu'il répondrait plus précisément le moment venu". Son procès est prévu pour la fin de l'année 2006 ou début 2007.

Lire également: L'affaire Fourniret

05 avril 2006

Disparus de Mourmelon: Alain Gache reçu par l'Armée

Patrick_gache Poursuivant leur combat malgré le suicide de Pierre Chanal en 2003, les familles des disparus de Mourmelon cherchent toujours à obtenir des excuses de la part de l'Armée. Les militaires avaient longtemps considérés ces disparus comme de simples déserteurs. C'est dans ce but qu'Alain Gache, frère de Patrick, disparu dans les années 80, a été reçu vendredi par deux membres du cabinet de Michèle Alliot-Marie, ministre de la Défense. A sa sortie il a estimé avoir "été pour la première fois entendu". Rappelons que l'Etat a été condamné en 2005 à verser 25000 Euro à 36 membres des familles des victimes en raison des multiples dysfonctionnements de la justice dans cette affaire.

A lire également: L'affaire des disparus de Mourmelon

Savoie: Le mari trompé avait fait exécuter l'amant

Frederic_senia Eric Gayaud, 37 ans, et son épouse Aline forment un couple depuis 1985. Eric est jaloux et plutôt violent et Aline est soumise quotidiennement à ses colères et ses brimades. Le 26 mars 2003, après 18 ans de vie commune, la jeune femme n'en peut plus et décide de quitter son mari. Celui-ci l'en empêche et elle est obligée de se réfugier chez Frédéric Senia, le "meilleur ami" d'Eric, avec qui elle entretient une relation depuis plusieurs mois. C'est alors que le mari trompé prend la décision de supprimer son rival

Lire la suite "Savoie: Le mari trompé avait fait exécuter l'amant" »

04 avril 2006

Le mari pervers faisait payer son voisin pour qu'il viole sa femme

Villeneuvesurlot Cette histoire pour le moins sordide s'est déroulé à Villeneuve sur Lot (Lot et Garonne) entre janvier 2003 et mai 2004. Un homme âgé d'une cinquantaine d'années contraignait son épouse à se prostituer pour le compte de son voisin. Le mari pervers mettait en scène la jeune femme âgée de 25 ans dans des séances inspirées de films pornographiques extrêmes. Il en profitait au passage pour faire payer les services de son épouse entre 30 et 50 Euro. Le procès des deux hommes s'est ouvert lundi devant la cour d'assises de Lot et Garonne. Ils s'était connus en prison tandis que le mari purgeait une peine de 12 ans de réclusion criminelle pour des viols sur mineur de 15 ans par ascendant et le voisin, déficient mental, avait été condamné à 14 ans de prison pour des viols incestueux dans la Marne.

01 avril 2006

Procès Dylan: Perpétuité pour Christophe Beugnot

Dylan2_3Après neuf jours de débats au cours desquels Christophe Beugnot s'est montré insensible aux faits qui lui étaient reprochés, la cour d'assises du Bas-Rhin l'a condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. Adeline Marfe, la mère de Dylan, a quant à elle été condamné à 17 ans de réclusion pour avoir laissé mourir son fils et tenté de dissimulé les traces de coups portés par son ex-compagnon. La décision du jury a, semble-t-il, été difficile à prendre puisqu'il a fallu pas moins de sept heures de délibérés avant l'énoncé du verdict. Il est vrai que le rôle de la mère dans cette triste affaire est resté relativement flou contrairement à celui de Christophe Beugnot que l'avocate générale n'a pas hésité à traiter "d'irrécupérable" et "d'authentique sadique".

Lire la suite "Procès Dylan: Perpétuité pour Christophe Beugnot" »

30 mars 2006

Braquage d'un fourgon blindé: un mort

Isere Ce matin, vers 8 heures 30, trois hommes cagoulés et armés prennent en otage le conducteur d'un transport de fonds qui livrait l'agence bancaire de la "Banque Populaire" à La Verpillère (Isère). Des témoins de la scène ont alerté la gendarmerie qui a pu rapidement retrouver la trace des fuyards grâce à leur véhicule: un Renault Master blanc. Après une première course-poursuite sur la commune de l'Isle-d'Abeau au cours de laquelle les forces de l'ordre ont été la cible de tirs, les malfaiteurs ont abandonné leur fourgon pour reprendre leur fuite au volant d'une Peugeot 806.

Lire la suite "Braquage d'un fourgon blindé: un mort" »

29 mars 2006

Marcel Hurot condamné à huit ans de prison

Toxique La cour d'assises de Seine-Maritime a condamné ce soir Marcel Hurot, 65 ans, à huit ans de réclusion soit quatre ans de moins que ce qu'avait requis l'avocate générale, Solène Donal. Ce retraité, qui était poursuivi pour "empoisonnement avec préméditation", avait tenté à trois reprises d'empoisonner son épouse avec de al mort-aux-rats afin de vivre avec sa maîtresse. Il encourait 30 ans de réclusion.

Lire également: Il avait empoisonné sa femme pour vivre avec sa maîtresse

Il avait tué sa belle-mère à coups de poêle à frire

GardC'est un procès peu ordinaire qui s'est déroulé à la cour d'assises du Gard. Celui de Christophe Sediri, 25 ans, jugé pour avoir tué sa belle-mère Samira de dix coups de poêle à frire. Celle-ci, âgée de 38 ans, venait d'épouser son père en Tunisie et n'était en France que depuis quelques semaines. Les faits se sont déroulés le 17 février 2004 à Garons, près de Nîmes (Gard). Au cours de sa garde à vue, le jeune homme avait expliqué aux enquêteurs que son geste était prémédité et seulement motivé par le fait que la nouvelle femme de son père n'apprenait pas assez vite le français. Il avait choisi la poêle à frire car "cela faisait gicler moins de sang qu'un marteau". Une fois son geste accompli, il avait placé le corps dans des sacs plastique avant de le jeter dans le canal du Midi, lesté d'un parpaing.

Lire la suite "Il avait tué sa belle-mère à coups de poêle à frire" »

28 mars 2006

Loiret: Une mère mis en examen pour maltraitance après la mort de son fils

Beaugency Vendredi dernier, une mère de famille âgée de 22 ans se présente au commissariat de Beaugency (Loiret). Elle explique aux policiers qu'un homme, à qui elle avait demandé de surveiller son fils Julien âgé de quatre ans le temps pour elle d'aller chercher un paquet de cigarettes, a enlevé son enfant. Mais face aux multiples incohérences du discours de la jeune femme, celle-ci est placée en garde à vue. Après avoir évoqué une noyade accidentelle, elle a finalement avoué avoir transporté dans un sac à dos le corps sans vie de son fils, puis l'avoir enterré au bord d'une voie de chemin de fer de Beaugency. Sur ses indications, les enquêteurs ont retrouvé le corps du jeune garçon dissimulé sous une fine couche de terre. Constatant la maigreur extrême de l'enfant, les autorités ont mis en examen la jeune mère pour "privation d'aliments ou de soins ayant entraîné la mort".

A lire également: Mort d'une fillette de huit ans chez sa mère

Un adolescent de 16 ans retrouvé mort en Loire-Atlantique

Mathieu_cornilleau_1Matthieu Cornilleau, un apprenti boulanger de 16 ans originaire de Pornic (Loire-Atlantique), n'avait plus donné signe de vie depuis le 4 mars dernier, après avoir passé la soirée dans un bar de Tharon-Plage. D'importants moyens humains et matériels avaient été mis en oeuvre pour le retrouver; sans succès. Ce matin, vers 8 heures, un paysagiste a découvert le corps sans vie de l'adolescent sur une plage de Saint-Michel-chef (Loire-Atlantique). A ce stade de l'enquête la gendarmerie n'a pu établir aucune "cause apparente" de ce décès.

Source image: Ouest-France

Jean-Louis Turquin est libérable

TurquinJean-Louis Turquin, ce vétérinaire niçois condamné à 20 ans de réclusion criminelle en 1997 pour le meurtre se son fils Charles Edouard, a bénéficié aujourd'hui d'une réduction de sa peine de sûreté qui était de 10 ans.Le tribunal d'application des peines de Bastia a estimé que M. Turquin "a fait preuve d'un comportement irréprochable" et qu'il a "mis à profit son temps de détention pour acquérir des connaissances nouvelles, suivre une psychothérapie et indemniser en totalité la partie civile". En outre il a obtenu sa réinsertion au tableau de l'ordre des vétérinaires et une promesse ferme d'embauche émanant de la Société protectrice des animaux de Salon-de-Provence. De ce fait son avocat, Me Morice, va effectuer une demande de libération conditionnelle.

Lire également: L'affaire Jean-Louis Turquin

27 mars 2006

Il avait empoisonné sa femme pour vivre avec sa maîtresse

Toxique En 2003, Marcel Hurot, un retraité du bâtiment résidant au Bocasse (Seine-Maritime), annonce à ses enfants qu'il entretient une relation extra-conjugale depuis plusieurs mois et qu'il envisage de se séparer de leur mère après 41 ans de mariage. Ceux-ci lui répondent que s'il fait ça, il ne les reverraient plus. C'est alors que l'ancien maçon imagine d'empoisonner son épouse afin de pouvoir vivre avec sa maîtresse tout en restant en contact avec ses enfants et ses petits-enfants.

Lire la suite "Il avait empoisonné sa femme pour vivre avec sa maîtresse" »

Brest: un jeune homme poignardé par une adolescente

Brest Samedi soir une dizaine de jeunes étaient réunis dans un appartement du quartier de Kerbernier à Brest (Finistère), à l'occasion d'une fête d'anniversaire. Vers 1 heure 30 du matin, la soirée est abrégée à cause de l'irruption d'un perturbateur qui n'était pas invité. Tandis que tous les jeunes rentrent chez eux, une jeune fille de 17 ans reste en bas de l'immeuble en compagnie d'une copine et de Freddy Masson, âgé de 19 ans. Précisons que ce jeune homme n'est pas celui qui a mis fin à la soirée. Pour une raison encore indéterminée, un différent éclate entre la jeune fille et Freddy Masson, qui ne se connaissaient pas avant cette soirée. Au moment où la copine s'éloigne pour téléphoner, l'adolescente de 17 ans poignarde le jeune homme en plein coeur, ne lui laissant aucune chance. La jeune apprentie a été interpellée et placée en garde à vue. Selon le vice-procureur Jean-Yves Kerboeuf, la jeune fille aurait déclaré que Freddy Masson l'aurait frappée et qu'elle lui aurait porté un coup de couteau pour se défendre.

25 mars 2006

Olivier Donnet condamné à la réclusion criminelle à perpétuité

Mairie_gonfreville_lorcherLe verdict est tombé vendredi soir pour Olivier Donnet, ce détenu en cavale, jugé pour le meurtre de la femme du gardien de la mairie de Gonfreville-L'Orcher. La cour d'assises de Seine-Maritime l'a condamné à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une période de sûreté de 22 ans. Son avocate a déclaré qu'il avait l'intention de faire appel de cette décision.

A lire également: Meurtre de Gonfreville: Olivier Donnet s'enfonce et Procès d'une cavale mortelle en Normandie

24 mars 2006

Meurtre de Gonfreville: Olivier Donnet s'enfonce

Mairie_gonfreville_lorcherLe procès d'Olivier Donnet, soupçonné d'avoir tué Marie-France Bussy, la gardienne de la mairie de Gonfreville-l'Orcher (Seine-Maritime), se poursuit devant la cour d'assises de Seine-Maritime. Mercredi, le témoignage de Marie-Hélène Cherpin, une experte du laboratoire de police scientifique de Paris a mis à mal la défense de l'accusé. Alors que depuis deux ans celui-ci parle d'une mystérieuse complicité le soir du crime, l'experte a déclaré que parmi les 34 scellés analysés, elle n'a pu identifier d'autres ADN que celui de la victime, de son mari et d'Olivier Donnet. En revanche, Jenifer, la demi-soeur de l'accusé a raconté à la barre que dans une lettre écrite en prison (qu'elle n'a pour l'instant pas fournie à la justice), son frère lui explique que Thierry Legout, qui est simplement poursuivi pour non-assistance à personne en danger, se trouvait sur les lieux le soir du drame. Michel Gasteau, le président de la cour a souhaité exploré cette piste, d'autant plus que ni l'accusé, ni Daniel Gourlain, le mari de la victime n'en avaient jamais parlé auparavant.

A lire également: Procès d'une cavale mortelle en Normandie

Affaire Dylan: Un silence lourd de conséquence

Proces_dylan "Je lance un cri: plus jamais ça. Je vous demande, M. le président, de tout faire pour que les gens comprennent que le simple fait de se taire a tué". Ce sont par ces mots que la grand-mère maternelle de Dylan a dénoncé hier le silence de sa fille Adeline Marfe face aux violences de son compagnon Christophe Beugnot au cours d'un témoignage poignant. La mère de Dylan a ensuite avoué n'avoir "pas eu le courage et la force" d'agir pour faire arrêter ces violences. D'autres témoins, notamment des voisins du couple, ont affirmé avoir entendu à plusieurs reprises des cris d'enfants sans toutefois se douter de la gravité de la situation.

Lire la suite "Affaire Dylan: Un silence lourd de conséquence" »

22 mars 2006

Un suspect écroué dans l'affaire du meurtre de Christelle Séguinaud

Christelle_seguinaud Nous sommes le 27 janvier 2006. Christelle Séguinaud, une employée dans un centre pour handicapés à Lormont (Gironde), âgée de 28 ans, ne donne plus signe de vie depuis plusieurs jours. Inquiets, ses proches se rendent à son tout nouveau domicile situé au numéro 14 de la rue Marcel-Cerdan à Floirac (Gironde). En entrant dans l'appartement ils la découvrent morte sur son lit. Les premiers éléments de l'enquête établissent que l'appartement ne présente pas de traces d'effraction. L'autopsie du corps, qui n'a pas subi de coups, conclue à une mort par asphyxie.

Lire la suite "Un suspect écroué dans l'affaire du meurtre de Christelle Séguinaud" »

21 mars 2006

Andriuzzi et Castella libérés ce soir

Erignac_1  Acquittés le 22 février dernier dans le dossier sur l'assassinat du préfet Claude Erignac, Jean Castela et Vincent Andriuzzi ont été libérés en fin d'après-midi de la maison d'arrêt de Fresnes (Val-de-Marne) où ils étaient détenus depuis sept ans. Face aux journalistes venus nombreux, Vincent Andriuzzi a déclaré: "Inutile de vous dire notre émotion à ce moment. Notre joie est seulement ternie parce que nous laissons derrière nous de nombreux compatriotes. Les seules paroles qu'on peut avoir sont à leur intention". Placés sous contrôle judiciaire, les deux hommes sont contraints de rester sur le territoire français et ont interdiction de détenir des armes. Ils avaient été condamnés à huit et dix ans de prison pour une série d'attentats en 1994.

Joseph Tarboulier sans doûte retrouvé mort

Hautes_pyrenees Selon sa fille Marie-Anne, il est fort probable que le corps retrouvé mercredi dans une cuve à lisier d'un élevage de canards de Camalès (Hautes-Pyrénées), soit celui de Joseph Tarboulier, 75 ans. L'homme, retraité de l'éducation nationale, avait disparu depuis de 21 décembre 2005. Bien que l'identification ne soit pas encore officielle, des effets personnels du disparu (porte-monnaie, lunettes, carte d'identité), ont été retrouvés à proximité du corps. Marie-Anne Tarboulier: "Ma famille et moi, nous avons de fortes raisons de le penser même si, pour l'heure, ce n'est pas encore officiel. Les gendarmes m'ont contactée vendredi et j'ai bien senti que les objets qu'ils ont trouvés près du corps, comme la carte d'identité et des vêtements, les conduisent à le croire. J'ai toujours pensé qu'il y avait quelque chose de bizarre dans sa disparition. Je suis certaine qu'il a fait une mauvaise rencontre et a été victime d'un acte crapuleux ou d'un crime. S'il avait eu un malaise, ou fait une chute, on l'aurait déjà retrouvé. Peut-être son corps a-t-il été caché".

20 mars 2006

Procès d'une cavale mortelle en Normandie

Mairie_gonfreville_lorcher Le 4 octobre 2002, Olivier Donnet, 26 ans, détenu à la maison d'arrêt du Havre, bénéficie d'une permission de sortie accordée par le juge d'application des peines pour effectuer un stage d'aviron. Le soir il ne réintègre pas sa cellule, et tente de cambrioler la mairie de Gonfreville-l'Orcher (Seine-Maritime). Alertés par le bruit, le gardien et son épouse se retrouvent en face du cambrioleur. Celui-ci est soupçonné d'avoir tué Marie-France Bussy de neuf coups de tournevis et de trois coups de couteau. Son procès s'est ouvert de matin devant la cour d'assises de Seine-Maritime. Il risque la réclusion criminelle à perpétuité.

Ouverture du procès des bourreaux de Dylan, mort par maltraitance

Dylan Christophe Beugnot et Adeline Marfe comparaîssent depuis ce matin devant la cour d'assises du Bas-Rhin. Tous deux sont accusés de mauvais traitements ayant entrainés la mort sur Dylan, 4 ans, le fils de la jeune femme. Le 3 octobre 2003, le SAMU est appelé la Montagne Verte, un quartier de Strasbourg, pour une simple chute d'un enfant. A leur arrivée, les médecins constatent le décès de Dylan, dont le corps, couvert de traces de coups, est déjà froid. L'autopsie révèle une hémorragie du pancréas et de multiples traumatismes crâniens. Après enquête la police découvre que Christophe Beugnot, alors âgé de 19 ans, maltraite l'enfant depuis plusieurs semaines.

Lire la suite "Ouverture du procès des bourreaux de Dylan, mort par maltraitance" »

19 mars 2006

Oullins: armes et croix gammée chez le suspect

Rhone_1 L'enquête sur le meurtre de Chaib Zehaf début mars à la sortie d'un bar d'Oullins progresse. On a appris samedi que la police a mis la main sur un véritable arsenal en perquisitionnant l'appartement du meurtrier présumé. A l'intérieur d'un sac de sport se trouvaient un pistolet-mitrailleur, une carabine, un colt cobra, et, plus inquiétant, 200 grammes d'explosifs, des détonateurs et des mèches. En outre, un élément vient à nouveau accréditer la thèse du crime raciste, puisque l'homme possédait à son domicile un étui pour fourreaux de baïonnettes, marqué d'une croix gammée. Selon Me Frédéric Lalliard, l'avocat du mis en examen, cette croix gammée aurait été ajoutée par son client, passionné d'armes, afin de faire prendre de la valeur à l'étui lors de bourses d'échanges entre amateurs. Enfin le mobile du crime commence peu à peu à s'éclaircir. Il semble que le meurtrier présumé aurait déjà été confronté à Nabyl, le cousin de la victime, au cours d'une bagarre il y a cinq ans.

18 mars 2006

Meurtre de Gilles Andruet: Joseph Liany acquitté en appel

Gilles_andruet Le 22 août 1995, Gilles Andruet, un champion d'échecs habité par le vice du jeu est retrouvé mort dans l'Yvette près de Saulx-Les-Chartreux dans l'Essonne. L'homme, âgé de 37 ans, n'est autre que le fils de Jean-Claude Andruet, célèbre pilote de rallyes automobiles. L'autopsie révèle que la victime a été droguée avant d'être battue à mort. L'enquête avait révélé des traces d'ADN identiques à celui de Joseph Liany sur le tissu dans lequel avait été disposé le corps de Gilles Andruet. Pour la défense cet élément était discutable étant donné qu'il s'agissait d'ADN mitochondrial et non nucléaire donc moins "discriminant". Selon l'avocat de Joseph Liany, il pourrait également s'agir de l'ADN de son neveu Sacha Rhoul.

Lire la suite "Meurtre de Gilles Andruet: Joseph Liany acquitté en appel" »

17 mars 2006

Françoise Tilliet jugée pour avoir tué son second mari

Francoise_tilliet Françoise Tilliet est actuellement jugée par la cour d'assises de l'Oise pour le meurtre de son second mari le 27 juillet 2003. Mais pour celle que l'on surnomme maintenant "la diablesse" il ne s'agit pas d'une première. En effet elle avait déjà été condamnée en 1977 pour le meurtre de son premier mari, tué à coups de fusil. Souffrant de problèmes d'alcoolisme elle avait écopé d'une peine plutôt clémente de deux ans de prison. En 1985 elle avait de nouveau eu affaire à la justice après avoir grièvement blessé son concubin à coups de couteau. Enfin, en juillet 2003, c'est une nouvelle fois à coups de couteau qu'elle tue son compagnon à Thers-sur-Thève. L'accusée a reconnu les faits et pourrait, pour cette seconde récidive être condamnée à une peine beaucoup plus lourde.

16 mars 2006

Michel Fourniret de retour à Nantes

Fourniret_reze Mercredi 15 et jeudi 16 mars 2006, Michel Fourniret et son ex-épouse Monique Olivier ont été conduits en Loire-Atlantique et en Vendée afin de procéder à la reconstitution de l'enlèvement et du meurtre de Natacha Danais. La jeune fille avait été retrouvée morte en novembre 1990 sur une plage de Bretignolles-sur-Mer (Vendée). Le tueur en série présumé avait avoué être l'auteur de ce meurtre après son arrestation survenue en 2003. Cette reconstitution a permis d'établir la participation de Monique Olivier dans l'enlèvement de la victime sur le parking d'un hypermarché de Rezé (Loire-Atlantique).

Lire la suite "Michel Fourniret de retour à Nantes" »

Décès d'une fillette à Châtellerault: la mère mis en examen

Enfant_chatellerault La terrible affaire de la mort d'une fillette de huit ans survenue mardi dernier à Châtellerault (Vienne) prend encore une tournure un peu plus sordide. A l'issue de sa garde à vue, la mère de la petite fille a été mise en examen. Elle est actuellement écrouée dans le quartier psychiatrique de la maison d'arrêt de Poitiers. Les circonstances du drame ne sont pas encore clairement établies mais les résultats de l'autopsie montrent qu'en plus des coups de couteau, l'enfant présente des signes de noyade.

15 mars 2006

A-t-on retrouvé le crâne de Tatiana Andujar ?

Andujar_tatiana Jeudi dernier, les policiers du Boulou (Pyrénées-Orientales) ont découvert le crâne d'une jeune fille "en fin d'adolescence". D'après les experts, celui-ci aurait séjourné au moins dix ans à l'air libre. Le procureur de la République, Jean-Pierre Dreno a précisé que "la calotte crânienne a été découpée en biais". Or il y a un peu plus de dix ans, le 24 avril 1995, Tatiana Andujar, alors âgée de 17 ans disparaîssait du côté de la gare de Perpignan. L'affaire avait fait grand bruit à l'époque puisque deux autres jeunes filles avaient également disparu alors qu'elles se trouvaient dans ce même quartier de la gare. Mais alors que les corps des deux jeunes filles avaient été retrouvés peu après, Tatiana demeure introuvable depuis ce jour. Dans l'attente des résultats des analyses ADN, la police se dit que cette découverte pourrait bien relancer cette affaire dite des "disparues de la gare de Perpignan" qui piétine depuis des années.

Lire la suite "A-t-on retrouvé le crâne de Tatiana Andujar ?" »

Voiture piégée à la Courneuve

Voiture_piegee_la_courneuve Ce matin vers 11 heures, David B., un septuagénaire connu des services de police pour des affaires financières, circulait sur l'autoroute A1 à hauteur de la Courneuve. L'homme ignorait qu'il était assis sur une charge explosive. La déflagration ne lui a laissé aucune chance contrairement à son passager âgé de 50 ans qui a été hospitalisé. Les enquêteurs excluent la thèse de l'acte terroriste et semblent privilégier celle du règlement de compte bien que ce mode d'exécution ne soit quasiment jamais utilisé dans le "milieu". La brigade criminelle de Paris, chargée de l'enquête devrait interroger le passager blessé dès que son état le permettra.

15 ans de réclusion pour Pascal Girod

Avocat_general Pour Pascal Girod, le verdict est tombé hier. La cour d'assises du Doubs l'a condamné à quinze ans de réclusion criminelle pour le meurtre de Pierrette Mauvais en 2004. Les jurés n'ont pas suivi les réquisitions de l'avocat général qui demandait vingt ans de détention et ont sans doûte tenu compte des graves problèmes d'alcoolisme dont souffrait l'accusé depuis 25 ans.

Lire la suite "15 ans de réclusion pour Pascal Girod" »

14 mars 2006

Tué à cause d'un litige de voisinage

Haut_rhin_1 La querelle entre les deux voisins durait depuis des mois. Elle a pris hier une toute autre dimension avec la mort d'un homme. Jean-Paul Antony, 52 ans, a été tué par son voisin de 62 ans avec qui il était en litige à cause d'une servitude de passage entre leurs deux propriétés situées à Huninge (Haut-Rhin). Selon les gendarmes la victime a été blessée par balle et présente des plaies faites vraisemblablement à l'arme blanche. On ignore pour l'instant les causes exactes de la mort de Jean-Paul Antony. L'agresseur présumé a été placé en garde à vue et devrait être mis prochainement en examen.

Ouverture du procès de Pascal Girod à Besançon

Justice_1 Les faits se déroulent le 13 juin 2004. Ce soir-là Pascal Girod, passablement émêché, erre dans la rue Hélène Peugeot à Pont de Roide (Doubs) à la recherche d'argent et d'alcool. « Je ne voulais que l'argent et l'alcool. Par la fenêtre, j'ai vu la vieille dame endormie devant la télévision allumée. Je suis entré par la porte arrière qui n'était pas verrouillée. Passant derrière elle, je suis monté dans les chambres mais il n'y avait rien à voler. Je suis redescendu et j'ai ouvert le réfrigérateur, c'est alors qu'elle s'est réveillée. Quand elle s'est retournée, j'ai paniqué et je lui ai mis un coup de couteau. Elle est tombée et comme elle bougeait encore, je lui ai donné un second coup. » C'est l'accusé lui-même qui raconte les faits depuis le banc des accusés de la cour d'assises de Besançon. La "vieille dame" s'appelait Pierrette Mauvais. Elle avait 82 ans et était handicapée. Son corps a été découvert par son fils un peu plus tard dans la nuit.

Lire la suite "Ouverture du procès de Pascal Girod à Besançon" »

Mort d'une fillette de huit ans chez sa mère

Chatellerault Hier après-midi vers 14 heures, une habitante du quartier de la plaine d'Ozon à Châtellerault (Vienne) appelle les secours pour sa petite fille. A leur arrivée dans l'appartement les médecins du SAMU trouvent la fillette âgée de 8 ans blessée par arme blanche. Elle décèdera malgré les soins prodigués par les secouristes. Les policiers trouvent dans l'appartement un couteau à pain ensanglanté et décident de placer la mère en garde à vue. Très choquée, celle-ci n'a pu donner une explication de ce qu'il s'est passé chez elle. Les premiers éléments de l'enquête montrent que la jeune femme, âgée de 32 ans, n'avait pas la garde de sa fille, qui vivait chez ses grand-parents à Thuré. De plus elle est suivie depuis son enfance pour des problèmes psychiatriques. L'autopsie de l'enfant demandée par le parquet de Poitiers pourra peut-être éclaircir cette terrible affaire.

Source: La Nouvelle République

13 mars 2006

Meurtre de Julie: le suspect a avoué

Julie_jean_dit_gautier_1 L'affaire du meurtre de Julie Jean Dit Gautier à Villelaure dans le Vaucluse semble avoir trouvé son épilogue après les aveux du principal suspect. Il s'agit du compagnon de la soeur de la victime âgé de 29 ans. L'homme a avoué avoir égorgé l'étudiante avec un couteau à pizza après que celle-ci ait refusé ses avances. Après lui avoir envoyé des e-mails et des cadeaux, il a attendu le départ de ses parents jeudi pour lui rendre visite. Le suspect a raconté aux enquêteurs qu'il a soudain eu un trou noir, qu'il a pensé à sa compagne et qu'il s'est dit que tout allait se briser. Les expertises psychiatriques permettront peut-être de comprendre comme un jeune homme sans histoire a-t-il pu commettre un tel geste.

12 mars 2006

Série de meurtres non résolus en Saône et Loire

Anne_sophie_girollet Dans quelques jours cela fera un an qu'Anne Sophie Girollet a été assassinée à Mâcon en Saône et Loire. Ce triste anniversaire nous rappelle que depuis vingt ans dans le département, plusieurs meurtres de jeunes filles n'ont toujours pas été élucidés. Six familles réunies autour de l' "association Christelle" (à la mémoire de Christelle Blétry assassinée en 1996) poursuivent le combat pour connaître enfin la vérité dans ces affaires.

Lire la suite "Série de meurtres non résolus en Saône et Loire" »

11 mars 2006

Un jeune marocain tué en pleine rue à Béziers

Beziers Dans la nuit de jeudi à vendredi, une violente altercation oppose une quinzaine de jeunes sur l'avenue Joffre à Béziers (Hérault). Après intervention de la police, un jeune homme est interpellé. Trente minutes après, dans le même quartier, un jeune marocain de 20 ans, inconnu des services de police, est tué en pleine rue d'une décharge au visage. Les enquêteurs ont retrouvé un fusil de chasse à quelques mètres des lieux du crime. Pour l'instant la police ignore s'il y a un lien entre la bagarre de l'avenue Joffre et ce meurtre, d'autant plus que le quartier est connu pour être fréquenté par les dealers. L'autopsie de la victime doit avoir lieu la semaine prochaine.

Source: Midi Libre

Appel à témoin pour un meurtre dans le Cher

Cher Daniel Geneste, un ouvrier maçon de 35 ans avait disparu depuis janvier 2005 lorsque son corps a été retrouvé par un promeneur près de l'étang de la Chaux à Nançay dans le Cher le 13 juin 2005. L'homme vivait à Villages au 32 rue Léo-Mérigot et travaillait pour la société Bâti 18. Les gendarmes pensent que la victime a pu être tuée chez elle puis abandonnée en forêt de Nançay. Afin de relancer l'enquête, la section de recherche de Bourges lance un appel à témoins et demande à toute personne ayant des informations à donner au sujet de cette affaire de téléphoner au 06.85.03.53.98.

Source: La Nouvelle République

Une étudiante de 18 ans assassinée dans le Lubéron

Julie_jean_dit_gautier Le drame est survenu jeudi soir. Aux alentours de 20 heures, alors qu'ils rentrent dans leur villa à Villelaure dans le Vaucluse, les parents de Julie Jean Dit Gautier découvrent l'horreur. Leur fille, âgée de 18 ans est morte égorgée. Le médecin-légiste constate que la jeune fille est décédée par suffocation à cause de l'unique blessure par arme blanche qu'elle a reçue à la gorge. Depuis la découverte du corps d'importants services de gendarmerie sont mobilisés. Très vite un jeune homme proche de la victime a été interpellé et placé en garde à vue mais il a été remis en liberté depuis. Vendredi soir, un autre jeune homme a été placé en garde à vue. On ignore pour l'instant s'il s'agit d'un témoin ou d'un suspect. Julie Jean Dit Gautier était étudiante à l'université d'Aix en Provence.

Source: Le Dauphiné

Un élu corse abattu à Ajaccio

Robert_feliciaggi Vendredi soir vers 23 heures 30, Robert Feliciaggi, un élu corse de 64 ans, se trouve sur le parking de l'aéroport d'Ajaccio. Tout juste arrivé de Paris, il range ses bagages dans son véhicule. Soudain un inconnu qui l'attendait ouvre le feu sur lui et l'abat de quatre balles dans la tête, sous les yeux d'une quinzaine de témoins. Aidé d'une complice, il prend la fuite dans un 4X4 garé à proximité. La victime décèdera peu après à l'hôpital d'Ajaccio. Pour l'instant l'enquête ne privilégie aucune piste. Aucun indice n'a pu être relevé sur les lieux du crime. Robert Feliciaggi était élu UMP à l'assemblée territoriale de Corse et maire de la commune de Pila-Canal. Proche de Charles Pasqua, il avait fait fortune en administrant des casinos en Afrique et un réseau de PMU au Gabon. Mis en examen en janvier 2002 pour "faux et usage de faux" il avait réalisé une grosse plus-value après l'achat et la revente du casino d'Annemasse en Haute-Savoie. La justice le soupçonnait d'avoir financé illégalement la campagne de Charles Pasqua lors des élections européennes de 1999 avec cet argent. Il s'agit de la première personnalité assassinée en Corse depuis le préfet Erignac en 1998.

10 mars 2006

Affaire Giraud: confirmation de l'intoxication à la chloropicrine

Toxique Un rapport définitif d'experts a été versé au dossier cette semaine. Il confirme que Géraldine Giraud et son amie Katia Lherbier sont décédées après avoir inhalé un gaz toxique: la chloropicrine. Cette piste avait déjà été évoquée par le procureur Michel Meurant en janvier 2005. A l'époque il avait précisé: "Dans les vêtements, on a découvert un produit qui est vraisemblablement un produit de décomposition du gaz qui aurait été utilisé. Ce produit est le chloroforme. Les gazeux agressifs ne laissent jamais de traces au niveau des poumons, des bronches, du larynx". C'est justement la présence de chloroforme en quantité importante dans la cave de Marie-Christine Van Kempen qui avait conduit les enquêteurs à s'intéresser à la tante de Géraldine Giraud. En revanche aucune trace de ce gaz n'a été retrouvé chez le principal suspect, Jean-Pierre Treiber.

Libéré contre 340000 Euro

Enlevement Décidément les affaires de kidnapping se multiplient ces derniers temps. Après les enlèvements et les meurtres d'Ilan Halimi en région parisienne et de Benoît Savéan dans le Doubs, voilà que l'on apprend qu'un jeune homme de 25 ans a été libéré par ses ravisseurs le 23 février contre le versement d'une rançon de 340000 Euro. Il s'agit d'un membre d'une importante famille sédentarisée de la communauté manouche résidant à Livry-Gargan (Seine Saint Denis). La victime a vraisemblablement été enlevée car elle était connue pour son aisance financière.

Lire la suite "Libéré contre 340000 Euro" »

09 mars 2006

Christophe Fauviau condamné à 8 ans de prison

Christophe_fauviau_2 En accord avec les réquisitions de l'avocat général Serge Mackowiack, la cour d'assises des Landes a condamné jeudi Christophe Fauviau à huit ans d'emprisonnement pour avoir drogué les adversaires de ses deux enfants lors de tournois de tennis et avoir causé indirectement la mort d'Alexandre Lagardère en 2003. L'avocat général a souligné dans son réquisitoire qu' "une peine supérieure ne serait pas une peine juste car il y a des faits plus graves. Mais une peine trop faible pourrait apparaître comme une peine sans gravité dans un monde sans limite". Au total, ce procès aura permis de dénombrer 27 victimes, dont une fillette de 11 ans, droguées au Temesta par Christophe Fauviau parce qu'elles affrontaient son fils ou sa fille dans des tournois de tennis.

A lire également: Il ne droguait pas que les adversaires de ses enfants

08 mars 2006

Meurtre de Chaïb Zehaf: Retour à la piste raciste

Mairie_oullins Sidi Ali B., un témoin du drame a confirmé mardi soir à un journaliste du Nouvel Observateur qu'il s'agit bien d'un crime raciste, malgré les déclarations du procureur. Dans son témoignage, le jeune homme explique qu'il venait retirer un DVD à un distributeur de vidéo proche du bar lorqu'il a entendu des coups de feu.

Lire la suite "Meurtre de Chaïb Zehaf: Retour à la piste raciste" »

Procès Fauviau: il ne droguait pas que les adversaires de ses enfants

Christophe_fauviau_1 Alors que jusqu'à présent, il était établi que Christophe Fauviau droguait les adversaires de ses enfants au tennis, deux témoins ont raconté lundi à la barre avoir subi le même sort en 2000. Pour l'un d'eux c'était lors d'un match contre l'accusé et pour l'autre c'était contre un adversaire lambda.

Lire la suite "Procès Fauviau: il ne droguait pas que les adversaires de ses enfants" »

06 mars 2006

Affaire Fourniret: encore des fouilles en Belgique

Michelfourniretmaison_1 Dans le but de retrouver le corps d'éventuelles victimes de Michel Fourniret, de nouvelles fouilles ont débuté ce matin aux environs du domicile belge du tueur en série présumé, à Sart-Custinne. Les enquêteurs concentrent leurs recherches dans deux sapinières situées à un kilomètre de la maison. Un cueilleur de champignons a récemment déclaré à la police avoir remarqué une odeur nauséabonde qui a persisté un mois à cet endroit en octobre 1999. Ces travaux, qui doivent mobiliser une quinzaine d'hommes pendant trois jours, n'ont pour l'instant donné aucun résultat.

Soirée foot mortelle à Oullins

Rhone Samedi soir au bar du commerce d'Oullins, dans la banlieue lyonnaise, Chaib, un père de famille de 42 ans d'origine algérienne assiste au match OL-Ajaccio en compagnie de son cousin Nabyl et d'un ami. Vers 22 heures 30, alors qu'ils revenaient vers l'établissement après être sorti pour retirer de l'argent, un homme en état d'ébriété sort une arme automatique et tire une demi-douzaine de coups de feu sur les deux cousins tuant Chaib et blessant au bras Nabyl, âgé de 31 ans.

Lire la suite "Soirée foot mortelle à Oullins" »

05 mars 2006

Fin de cavale pour Richard Casanova

UbsSuspecté d'être le cerveau du "casse de siècle", Richard Casanova a été arrêté près de Lucciana en Haute-Corse, après une cavale de 16 ans. Le 25 mars 1990, des malfaiteurs avaient dérobés 31 millions de francs suisses dans les locaux de l'Union des banques suisses (UBS) de Genève. La cour d'assises de Paris l'avait condamné par contumace à 10 ans de prison en 2004, tandis que ces complices présumés avaient tous été acquittés. Faisant l'objet d'un mandat d'arrêt depuis 1991, Richard Casanova avait, à plusieurs reprises, été localisé mais il avait pu, à chaque fois, passer entre les mailles du filet.

Lire la suite "Fin de cavale pour Richard Casanova" »

04 mars 2006

Amélie Delagrange: Le suspect arrêté

Amelie_delagrange_1 Le journal "The Times" l'avait annoncé jeudi, un suspect vient d'être arrêté et inculpé pour le meurtre d'Amélie Delagrange en août 2004. Levi Bellfield, un ancien videur de boîte de nuit de 37 ans, marié et père de famille, a aussi été inculpé pour d'autres attaques sur des jeunes femmes. La justice anglaise le suspecte dans deux tentatives de meurtre, une tentative d'enlèvement et une agression sur une jeune femme à Londres, entre octobre 2001 et août 2004. Toutes ces agressions sont survenues la nuit dans les quartiers ouest de la capitale britannique.

Youssouf Fofana de retour en France

Youssouf_fofana_2 L'Airbus A310 de l'armée de l'air française avec à son bord le chef présumé du "gang des barbares" a aterri sur l'aéroport de Roissy cet après-midi à 17 heures 30. Youssouf Fofana est apparu menoté et vêtu d'un survêtement gris et noir et d'un gilet pare-balle. A sa descente de l'avion il a été pris en charge par des policiers de la Brigade de recherche et d'intervention qui l'ont immédiatement conduit au palais de justice de Paris escorté par une trentaine de motards et un blindé de la gendarmerie. Le juge d'instruction devrait lui signifier sa mise en examen pour "association de malfaiteurs en vue de commettre les crimes d'enlèvement, détention et séquestration en bande organisée, acte de barbarie, demande de rançon et mort de la victime" et "association de malfaiteurs en vue de commettre un assassinat avec la circonstance d'antisémitisme".

03 mars 2006

Affaire Savéan: L'enquête progresse

Benoit_savean_1 Les meurtriers présumés de Benoît Savéan sont deux demi-frères déjà défavorablement connus des services de police. Johan Attaba, 35 ans est sorti de prison seulement quelques jours avant le drame. Il avait été condamné à trois mois de détention pour violences. Mathias Grabitski, son demi-frère âgé de 24 ans, avait déjà eu affaire à la police pour des vols, des falsifications de chèque et pour avoir conduit sans permis. C'est en tentant de retirer de l'argent à un distributeur à l'aide de la carte de la victime que Mathias Grabitski a été filmé par une caméra de surveillance, et a ainsi été identifié par la police. C'est encore la carte bleue de Benoît Savéan qui a permis aux policiers de découvrir ce détail sordide. Quelques heures après l'avoir enlevé et tué, les deux demi-frères se sont rendus à Mulhouse et ont tranquillement loué un film comique, "les clés de bagnole" de Laurent Baffie, toujours avec sa carte bancaire. Puis, après leur séance cinéma, ils ont brûlé la Renault Espace de la victime à Blamont où les attendait un complice: Alexandre Bour. A ce jour, les enquêteurs tentent toujours de déterminer les responsabilités exactes des six personnes mises en examen.

02 mars 2006

Les époux Fourniret en désaccord

Chateau_de_sautou La reconstitution du meurtre et du viol de Jeanne-Marie Desramault a eu lieu aujourd'hui devant la gare de Charlevilles-Mézières, lieu de son enlèvement, au château de Sautou à Donchery, où son corps avait été retrouvé en 2004 et enfin à Floing, lieu présumé de son assassinat. Selon le procureur de la République de Charleville-Mézières, Michel Fourniret et son épouse Monique Olivier, ont donné deux versions contradictoires des faits et ont eu des échanges plutôt houleux. Francis Nachbar a précisé que les époux Fourniret "sont mis en examen comme co-auteurs, pour homicide volontaire avec la circonstance aggravante de viol ou de tentative de viol, et pour l'instant ils le restent" et que cette reconstitution n'a pas apporté de "rélévation fracassante".

Youssef Fofana va finalement être extradé

Brain_of_barbarians_3 La justice ivoirienne vient de donner son accord pour extrader Youssouf Fofana vers la France. Il reste au président de la république, Laurent Gbagbo, à signer le décret d'extradition pour que celle-ci soit effective. Selon les autorités ivoiriennes, le chef présumé du "gang des barbares", responsable de la mort d'Ilan Halimi, pourrait être de retour à Paris dès vendredi.

Affaire Delagrange: inculpation imminente d'un suspect

Amelie_delagrange Amélie Delagrange, 22 ans, était étudiante en langues étrangères. Alors qu'elle se trouvait dans la capitale Britannique, elle est agressée dans un parc londonien, près du terrain de cricket de Twickenham, le 19 août 2004. Frappée à l'aide d'un marteau, la gravité de ses blessures ne lui laisse aucune chance. La jeune fille décède à son arrivée à l'hôpital. Après plusieurs mois d'enquêtes infructueuses, la justice anglaise vient de rendre un avis favorable à l'inculpation d'un père de famille âgé de trente sept ans. L'homme, videur de boîte de nuit, est également suspecté d'être impliqué dans les agressions et les meurtres de trois autres femmes. Les parents de la victime sont actuellement à Londres à la demande des enquêteurs.

Source: The Times

Le père droguait les adversaires de son fils

Christophe_fauviau Pour aider son fils à remporter ses matchs de tennis, Christophe Fauviau, avait l'habitude de verser du Temesta dans la bouteille d'eau de ses adversaires. Le 27 juin 2003, en demi-finale d'un tournoi à Bascons, près de Mont-de-Marsan, il est surpris par l'un d'eux en train de manipuler sa bouteille. En finale, son manège est à nouveau repéré et le finaliste est victime d'un malaise en fin de partie. Le jeune homme avait conservé la bouteille afin d'en faire analyser le contenu. Mais le 3 juillet 2003 l'affaire prend une toute autre tournure après la mort accidentelle d'Alexandre Lagardère, 25 ans, adversaire du fils Christophe Fauviau. Celui-ci s'est endormi au volant. L'autopsie, ordonnée par le procureur de Dax qui avait été mis au courant de l'affaire de Bascons, révèle qu'il a absorbé du Temesta. Christophe Fauviau est arrêté en août 2003 à son retour d'un voyage en Egypte. Son procès s'est ouvert hier aux assises des Landes. L'homme est poursuivi pour "administration de substances nuisibles avec préméditation ayant entraîné la mort sans intention de la donner". Il risque jusqu'à 20 ans de prison.

01 mars 2006

Décès de Joëlle Aubron

Joelle_aubron L'ancienne terroriste Joëlle Aubron,ex-membre d'Action Directe, est décédée cet après-midi des suites d'une tumeur au cerveau. Condamnée en 1989 et 1994 à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une peine de sûreté de dix huit ans pour les assassinats en 1986 du président de Renault, Georges Besse, et en 1985 du général René Audran, elle avait été libérée en 2004 en raison de sa maladie. Ses complices de l'époque, Nathalie Ménigon, 47 ans (partiellement hémiplégique après plusieurs accidents vasculaires), Jean-Marc Rouillan, 51 ans, et Georges Cipriani, 53 ans, sont toujours incarcérés. Une pétition a récemment été signée par 2000 personnes demandant la libération de tous les membres du groupe.

Affaire Ranucci: on a retrouvé le pull-over rouge

Ranucci_1 Trente ans après l'exécution par décapitation de Christian Ranucci pour le meurtre de Marie Dolores Rambla, le journal "Marseille l'hebdo" annonce avoir retrouvé le fameux "pull over rouge" et estime que des tests ADN peuvent être réalisés. Cette pièce à conviction, qui avait été retrouvé le 5 juin 1974 dans une champignonnière et avait permis à un chien de retrouver le corps de la fillette, se trouve conservée depuis 1976 au greffe de la cour d'assises d'Aix-en-Provence. Sylvie Frackowiak, responsable du département biologie du laboratoire de police scientifique de Marseille déclare dans les colonnes de l'hebdomadaire que des analyses pourraient peut-être permettre de déterminer si ce pull a été porté par Christian Ranucci: "Je pense que c'est jouable (...) Il faudrait que le pull ait été en contact avec la peau de la personne. Bien sûr, tout dépend de l'état de conservation: il faut que ce soit un scellé fermé, que le pull n'ait pas trop été manipulé ni qu'il ait été emballé humide, auquel cas il serait désormais en trop mauvais état". Encore faut-il que la justice rouvre le dossier...

28 février 2006

Benoit Savéan a subi des tortures

Benoit_savean On en sait un peu plus sur les circonstances de l'enlèvement et du meurtre de Benoit Savéan à Audincourt. Les résultats de l'autopsie ont montré que l'homme est décédé de strangulation, traumatismes au crâne, d'enfoncements de la tempe et du thorax. De plus ses oreilles ont été arrachées. Le procureur de la République de Montbéliard a déclaré à ce sujet: "Parler de tortures n'est pas exagéré. Ça dépasse ce que l'on peut imaginer". Il est désormais établi que ce sous-traitant de Peugeot, qui partait régulièrement en déplacement à l'étranger a été tué pour de l'argent. Le groupe de six personnes qui l'a enlevé au cours d'une soirée le 18 février, l'a fait dans le but de lui soutirer son numéro de carte bancaire.Aujourd'hui cinq personnes sont encore en garde à vue. Plusieurs d'entre eux seraient passés aux aveux. Elles pourraient être mises en examen pour enlèvement et séquestration suivis de mort, extorsion criminelle et incendie volontaire.

Le lieutenant de Mesrine en liberté conditionnelle

Francois_besse François Besse, complice de Jacques Mesrine, l'ex-ennemi public numéro un, a été libéré de la centrale de Saint Maur (Indre) suite à la décision de la cour d'appel de Bourges. L'ex-malfaiteur, aujourd'hui repenti, avait été condamné à huit ans de prison le 12 juin 2002 pour un braquage de banque datant de 1976, son évasion de la prison de la Santé avec Mesrine en mai 1978, le braquage d'une armurerie, du casino de Deauville, d'une banque et pour sa participation à l'évasion d'un membre du "Gang des postiches" d'une prison de Rome en novembre 1986. Selon Me Francis Triboulet, son avocat, François Besse va travailler pour une association caritative.

27 février 2006

Encore un dramatique kidnapping en Alsace

Haut_rhin Au lendemain de la manifestation en hommage à Ilan Halimi, assassiné par le "gang des barbares" après avoir été enlevé, une affaire similaire vient de se dérouler en Alsace. Benoît Savéan un employé de PSA âgé de 54 ans, a été enlevé puis battu à mort par un groupe de plusieurs personnes originaires d'Audincourt dans le Doubs. Cinq hommes et une femme sont actuellement en garde à vue au commissariat de Montbéliard. Le corps de la victime a été retrouvé caché sous des branchages à Mortzwiller (Haut-Rhin) suivant les indications d'un gardé à vue. Benoît Savéan avait été invité à une soirée à Audincourt, le 18 février dernier, avant de disparaître. Pensant qu'il avait de l'argent, certains participants de la soirée l'ont enlevé dans le but de lui extorquer des fonds, puis l'ont violemment frappé à la tête. Ces individus étaient déjà connus des services de police.

Marie-Christine Van Kempen remise en liberté

Van_kempen Placées en détention provisoire depuis trois mois, Marie-Christine Van Kempen, la tante de Géraldine Giraud, ainsi que Patricia Darbeaud, la compagne de Jean-Pierre Treiber, ont été remises en liberté aujourd'hui. Cet évènement fait suite à la confrontation du 17 février au cours de laquelle le témoignage de la gérante de brasserie de Fontainebleau, qui avait déclaré avoir vu les deux femmes en compagnie de Jean-Pierre Treiber quelques jours avant le drame, avait été fragilisé par un de ses serveurs. Les deux femmes restent toutefois mises en examen pour "complicité d'assassinat".

26 février 2006

Joseph Cossarini: verdict en demi teinte

Belize_2 Alors que l'avocat général demandait la prison à perpétuité pour Joseph Cossarini pour le meurtre de Michel Migeon et Gérard Faity, la cour d'assises de Perpignan a prononcé l'acquittement, faute de preuve. En revanche l'accusé a été lourdement condamné à 18 ans de réclusion pour le détournement du voilier de Michel Mingeon. Ce verdict étrange ne satisfait pas les familles des victimes. La belle-fille de Michel Mingeon a déclaré à l'issue de l'énoncé du verdict: "Nous ne savons toujours pas ce qui s'est passé et nous repartons de Perpignan comme nous y sommes venus. Nous sommes très déçus". Son avocat a ajouté: "La logique aurait voulu qu'on acquitte Cossarini pour la totalité ou qu'on le condamne pour l'ensemble des faits. La cour a mêlé la culpabilité à l'innocence. Cela n'est guère compréhensible". L'avocat de Joseph Cossarini a, quant à lui, exprimé sa satisfaction: "Le principe de présomption d'innocence a été réaffirmé et respecté. Dans l'esprit de mon client, l'essentiel était de repartir la tête haute en étant acquitté des meurtres". Compte tenu des remises de peines éventuelles et des quatre années passées en détention, Joseph Cossarini pourrait être libéré dans cinq ans.

La fille de Michel Fourniret retrouvée morte

Meulan Lundi dernier, Marie-Hélène Fourniret, fille de Michel Fourniret, a été retrouvée morte à son domicile de Meulan par les policiers du commissariat des Mureaux (Yvelines). Agée de 32 ans, la jeune femme aurait succombée à une surdose de médicaments. Elle était traitée pour une dépression. Selon la police rien ne permet de privilégier la thèse du suicide. Une erreur de dosage pourrait être la cause du décès.

25 février 2006

Ilan Halimi: L'enquête progresse

Ilan_halimi Deux jours après l'arrestation à Abijdan du chef présumé du "gang des barbares" responsable de l'enlèvement et du meurtre d'Ilan Halimi, les évènements se bousculent. Tout d'abord on en sait un peu plus sur les circonstances de la mort du jeune vendeur. Selon les policiers il aurait été battu à mort alors que ses ravisseurs étaient sur le point de le libérer dans une gare RER de l'Essonne parce qu'il avait vu accidentellement le visage d'un ou de plusieurs membres du gang. En France 14 personnes ont été mises en examen et 12 ont été placées en détention dont le gardien de l'immeuble dans lequel Ilan Halimi a été séquestré. Enfin le journal "Libération" révèle dans son édition d'aujourd'hui que le gang s'en serait déjà pris à plusieurs personnalités en tentant de leur extorquer des fonds. Parmi les victimes, on dénombre les noms de Rony Brauman, ancien président de Médecins sans frontières, Me Joseph Cohen-Sabban, avocat pénaliste ou encore Jérôme Clément, le P-DG de la chaîne de télévision Arte. Environ un quart de ces personnes seraient de confession juive. Dans une interview radiophonique, Jérôme Clément a confirmé ces révélations et a expliqué avoir reçu pendant quelques mois plusieurs lettres lui demandant de verser une rançon sans quoi on s'en prendrait physiquement à lui ou à sa famille. Tous ces courriers étaient signés "Armata Corsa".

24 février 2006

Série de tentatives d'enlèvement d'enfants dans l'Aude

Aude C'est l'inquiétude dans le département de l'Aude où l'on dénombre depuis un mois et demi une dizaine de tentatives d'enlèvement d'enfant. Au mois de décembre, une adolescente de 15 ans a été accostée par un homme jugé "douteux" à Trèbes. Le 25 janvier, toujours à Trèbes, une lycéenne de 15 ans a été agressée sexuellement par un homme d'une quarantaine d'années. Les gendarmes disposent de très peu d'éléments permettant l'identification de l'agresseur, hormis un prélèvement d'ADN en cours d'analyse. Le 26 janvier à Issel, un homme au volant d'une camionnette blanche a abordé une fillette en lui proposant des bonbons. Le 3 février à Carcassonne, un homme circulant dans un break blanc avec des barres de toit a tenté de faire monter de force une collégienne de 14 ans dans son véhicule, tout comme une fillette de 13 ans deux jours plus tard. Heureusement la tentative d'enlèvement a, à chaque fois, échoué. Dernier évènement en date, lundi devant la Poste principale de Narbonne une fillette de 11 ans a été accostée par un individu qui lui proposait de l'emmener au cinéma. Le jeune homme, âgé de 27 ans, a été arrêté grâce au témoignage d'un chauffeur de bus qui a pu relever son numéro d'immatriculation. Après enquête la tentative d'enlèvement a été écartée. Cette série d'évènements fait monter l'inquiétude chez les parents de jeunes enfants mais pour l'heure aucun lien n'a pu être établi entre ces affaires.

23 février 2006

Une double disparition dans les Caraïbes devant la justice

Belize_1 Joseph Cossarini, 64 ans, comparait aujourd'hui et demain devant la cour d'assises des Pyrénées Orientales pour le meurtre de deux plaisanciers, disparus depuis 1999 et pour le détournement de leur voilier survenu dans les îles San Andres. En septembre 1999, Gérard Faity, professeur de musique et Michel Mingeon, ancien recteur de l'académie de Lille et de Grenoble naviguent ensemble au large des îles San Andres en Colombie. Au cours de leur périple ils font la connaissance de Joseph Cossarini qui se présente, sous une fausse identité, comme un ancien représentant de commerce en fourniture de bureau. Les trois hommes sympathisent et c'est à ce moment-là que l'amie de Gérard Faity présente elle aussi dans les Caraïbes, retourne en France pour répondre à des obligations. Ce sera la dernière personne à voir les deux amis vivants. Inquiet de ne plus avoir de nouvelles de son père, Philippe Mingeon porte plainte tandis que la compagne de Gérard Faity raconte aux gendarmes la rencontre qu'ont faite les deux hommes juste avant son retour en France. L'enquête va vite montrer que Joseph Cossarini est un escroc au casier judiciaire bien chargé. Sa trace est enfin retrouvée en juin 2001 au Belize. Il se trouve en prison après avoir été arrêté en possession d'un fusil à crosse et canons sciés à bord du beau voilier de Michel Mingeon. En octobre 2002 la France paie une caution de 1500 euro pour pouvoir faire revenir Joseph Cossarini sur son territoire et l'arrêter. Mis en examen depuis, l'homme a toujours nié avoir tué les deux navigateurs dont les corps n'ont jamais été retrouvés. Ce sera d'ailleurs sa ligne de défense. Verdict attendu demain.

Sources: Le Dauphine et Midi Libre

Gang des barbares: Youssouf Fofana arrêté cette nuit

Brain_of_barbarians_2 En fuite depuis une semaine en Cote d'Ivoire, Youssouf Fofana, cerveau présumé du "gang des barbares", soupçonné d'être impliqué dans le rapt et le meurtre d'Ilan Halimi, a été arrêté la nuit dernière dans le quartier d'Abobo à Abidjan. Le police ivoirienne a localisé le fuyard grace à un renseignement. L'homme a été interpellé sans violence alors qu'il se trouvait au volant d'une voiture en compagnie de quatre personnes (trois hommes et une femme). Selon un policier ivoirien, Youssouf Fofana, interrogé dans les locaux de la PJ, se montre "agité et peu coopératif".

Fourniret refuse toujours de coopérer

Michel_fourniret_3 Alors qu'une confrontation avec son épouse Monique Olivier était prévue mercredi, le tueur en série présumé Michel Fourniret a refusé une fois de plus de coopérer avec la justice. Selon son avocat, Me Philippe Jumelin, il ne collaborera plus avec les enquêteurs tant que sa maison de Sart Custinne en Belgique ne "sera pas remise en état". Le terrain de cette maison avait été entièrement retourné en 2005 lors d'importantes fouilles dans le but de retrouver le corps de l'une des victimes. Fourniret pourrait également être absent le 2 mars prochain lors de la reconstitution de l'enlèvement de Jeanne-Marie Desramault en 1989 à la gare de Charleville-Mézières.

22 février 2006

Affaire Erignac: Andriuzzi et Castela Acquittés

Erignac Le procès en appel des commanditaires présumés de l'assassinat du préfet Erignac en février 1998 a rendu son verdict aujourd'hui. Vincent Andriuzzi, 50 ans, professeur de mathématiques, et Jean Castela, 46 ans, professeur de géographie, condamnés à 30 ans de réclusion en première instance, ont cette fois été acquittés par les juges qui n'ont pas suivi les réquisitions du parquet général demandant la confirmation de la peine initiale. En revanche, ils ont été reconnu coupable de complicité pour des attentats survenus en 1994 sur le continent. Andriuzzi est condamné à 10 ans de réclusion criminelle tandis que Castela écope de 8 ans de prison. Compte tenu des 7 années de détention provisoire qu'ont subi les deux hommes, ils pourraient être libérés très prochainement.

La colère de l'avocate des Giraud

Cordesse Sabine Cordesse, l'avocate de la famille Giraud a exprimé son mécontentement après la confrontation entre les trois suspects dans l'affaire du meurtre de Géraldine Giraud et Katia Lherbier. Le journal l'Yonne Républicaine publie aujourd'hui un article dans lequel elle estime que l'instruction est menée "à décharge uniquement et pas à charge". Selon elle la confrontation entre Jean-Pierre Treiber, son amie Patricia Darbeaud et Marie-Christine Van Kempen la tante de Géraldine Giraud a été expéditive (8 minutes) et elle reproche au juge de n'avoir posé que trois questions. Par contre la confrontation entre les trois mis en examens et la gérante de brasserie de Fontainebleau qui prétend les avoir vu ensemble dans son établissement a duré 4 heures 30 et, toujours selon l'avocate, celle-ci aurait subi des pressions "dans le but de réorienter l'enquête".

21 février 2006

Meurtre d'Ilan: un acte antisémite

Brain_of_barbarians_1 Alors que sept suspects sont mis en examen dans l'affaire de l'enlèvement et du meurtre d'Ilan Halimi, la juge d'intruction Corinne Goetzmann a retenu la thèse du crime antisémite. Les six hommes et la jeune femme ayant participé à l'enlèvement sont mis en examen pour "enlèvement et détention, association de malfaiteurs en vue d'enlèvement, détention et séquestration en bande organisée sous conditions et association de malfaiteurs en vue de commettre un meurtre avec préméditation en raison de l'appartenance ou non appartenance, vraie ou supposée de la victime à une ethnie, une nation, une race ou une religion". Par ailleurs le journal Le Figaro annonce dans son édition d'aujourd'hui que Youssouf Fofana, le chef du "gang des barbares", aurait pris un billet d'avion pour Abidjan mercredi dernier soit la veille des premières interpellations. Un de ses "lieutenants" ainsi que la jeune fille maghrébine ainsi servi d'appât lors de l'enlèvement d'Ilan sont toujours recherchés par la police.

19 février 2006

Affaire Giraud: la confrontation n'a rien donné

Giraudlherbier_2 Vendredi dernier à Sens, les trois principaux suspects dans l'affaire du meurtre de Géraldine Giraud et de son amie Katia Lherbier ont été confrontés devant le juge d'instruction. Jean-Pierre Treiber et Marie-Christine Van Kempen ont tous deux répété qu'ils ne se connaissent pas et qu'ils ne s'étaient jamais vus auparavant. La gérante d'une brasserie de Fontainebleau qui avait raconté les avoir vu dans son établissement quelques jours avant la disparition des deux jeunes femmes était présente lors de cette confrontation. Son témoignage est toujours jugé solide par Me Cordesse, l'avocate de la famille Giraud malgré quelques différences d'appréciations entre elle et un serveur sur des détails vestimentaires. Malgré tout, le manteau qu'elle a décrit avoir vu porté par la belle-soeur de Roland Giraud ce jour-là a bel et bien été retrouvé chez le comédien. Il s'agissait d'un manteau appartenant à son épouse qui avait l'habitude de prêter des vêtements à sa soeur, Marie-Christine Van Kempen. Me Cordesse a en outre ajouté qu'elle a le sentiment que l'affaire s'enlise et suggère aux enquêteurs d'explorer d'autres pistes et notamment de rechercher d'autres complices. Deux empreintes ADN retrouvées sur un ruban adhésif ayant servi au moment du meurtre, demeurent toujours non identifiées.

18 février 2006

Un meurtrier récidiviste présumé arrêté à Saumur

Locdieu Interpellé jeudi soir à Saumur, François Chevallier, 50 ans, est suspecté d'avoir assassiné Régis Lissiloure, un jeune homme de 33 ans, retrouvé mort le 10 février dans sa chambre du centre de formation pour adultes de Tours. La victime a été tuée d'une trentaine de coups d'Opinel à la gorge et au visage. La découverte d'une empreinte de pas de petite taille avait dans un premier temps orienté les enquêteurs vers la piste d'une femme. Mais la présence d'empreintes digitales correspondant à celles de François Chevallier (lui-même de petite taille) sur les lieux du crime a ouvert une nouvelle piste. Il faut dire que François Chevallier n'est pas un inconnu des services de police puisqu'il avait déjà été condamné en 1990 à 9 ans de prison pour avoir tué à coups de poing Serge Boyaval en août 1987 à l'abbaye de Loc-Dieu dans l'Aveyron. L'enquête n'avait pas pu identifier les circonstances exactes de cet homicide. Dans l'affaire présente il semble qu'une querelle survenue après une séance de beuverie entre les deux hommes soit à l'origine du drame.

Kidnapping fatal dans l'Essonne

Brain_of_barbarians Le 21 janvier dernier, Ilan Halimi, vendeur dans un magasin de téléphonie mobile, accepte un rendez-vous en compagnie d'une jeune fille plutôt aguicheuse. Mais ce rendez-vous s'avère être un guet-apens et Ilan est enlevé par des inconnus. Quelques jours plus tard sa famille reçoit une demande de rançon en l'échange de sa libération. Le groupe de ravisseurs va contacter plusieurs fois la famille par téléphone portable et par internet. Le montant de la rançon va changer à plusieurs reprises en oscillant entre 100000 et 450000 euro. Le 13 février au matin, il est découvert nu, menotté et agonisant près de la gare de Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne). Le jeune homme, âgé de 23 ans, décèdera durant son transport à l'hôpital. Son corps présente de nombreuses traces de brûlures et de tortures. Très vite la police identifie le groupe responsable de ce meurtre. Il s'agit en majorité d'habitants de la cité du Tertre de Bagneux. Trois premières personnes sont interpellées et le portrait-robot d'une jeune fille utilisée comme "appât" est diffusé par la presse. Audrey Lorleach, 24 ans, est reconnue par son amie Murielle Izouard sur la photo diffusée par les journaux. Les deux jeunes femmes se livrent à la police. Audrey Lorleach reconnait avoir servi d'appât à deux reprises mais affirme qu'elle ignorait le sort des victimes et qu'elle avait été écartée par le groupe à cause de tentatives d'enlèvement ratées. Son témoignage permet l'interpellation d'une quinzaine d'individus dans la nuit de jeudi à vendredi. Le cerveau du groupe qui se fait appeler "brain of barbarians" est un homme âgé de 26 ans (sur la photo). Il n'a pour l'instant pas été localisé tout comme la jeune fille maghrébine qui a aguiché Ilan Halimi.

17 février 2006

Peine allégée pour Stéphane Krauth

Justice Condamné à la prison à perpétuité en octobre 2004, Stéphane Krauth a vu sa peine réduite au terme de son procès devant la cour d'assises d'appel de Meurthe et Moselle. L'homme, âgé de 28 ans a été condamné à 30 ans de prison avec une période de sûreté des deux tiers pour le meurtre de Karine Schaaff en juillet 2001. Pourtant le réquisitoire de l'avocat général, qui demandait la même peine qu'en première instance, a été accablant: "Après 35 ans de métier, je vais prononcer un mot que je n'ai jamais dit: je vous maudis en ce moment, Stéphane Krauth, pour ce que vous avez fait". Après l'énoncé du verdict, la mère de la victime, submergée de colère, a menacé de mort l'assassin de sa fille.

16 février 2006

Emile Louis jugé en appel en juin

Emile_louis_1 Emile Louis, âgé de 70 ans, avait fait appel de sa condamnation à la réclusion criminelle à perpétuité en novembre 2004. La cour d'assises de l'Yonne l'avait jugé coupable de l'assassinat de 7 jeunes femmes dans les années 70. L'ex-chauffeur de car avait toujours nié être impliqué dans cette affaire. La cour d'assises d'appel de Paris a annoncé que le procès d'Emile Louis aura lieu du 6 au 30 juin prochain. Rapellons également qu'Emile Louis avait été condamné à 30 ans de réclusion en octobre 2005 par la cour d'appel d'Aix en Provence pour viols avec actes de torture et de barbarie sur sa seconde épouse et viols sur sa belle-fille.

14 février 2006

Gers: un homme arrêté après une tentative d'enlèvement d'enfant

Riscle L'affaire vient seulement d'être révélée. Le 1er février, une fillette jouant dans son jardin à Riscle dans le Gers, a été interpellée par un inconnu. Celui-ci lui a proposé des bonbons et lorsque l'enfant s'est approchée du grillage il a tenté de la soulever au-dessus de la clôture. Heureusement les cris de la fillette ont alerté ses parents et l'homme a pris la fuite. Grâce aux indications recueillies, les gendarmes ont pu interpeller le ravisseur le 5 février chez des amis. Il s'agit d'un SDF d'une trentaine d'années. Cet évènement nous rappelle que la région est touchée depuis octobre par une série de tentatives d'enlèvements d'enfants, à tel point qu'une cellule (64-40) a été spécialement créée pour enquêter sur le phénomène.

Découverte d'un cadavre en morceaux dans l'Yonne

Tunnelarcy Le cadavre d'un homme jeune, découpé en six morceaux, a été retrouvé dimanche par les gendarmes à Arcy-sur-Cure dans l'Yonne. Le corps, présentant de nombreuses plaies, se trouvait à proximité du tunnel de Saint-Moré et était emballé dans des sacs en plastique. A ce stade de l'enquête la victime n'a pu être identifiée mais les enquêteurs ont pu établir que son décès remonte à plusieurs mois.

12 février 2006

Ferrara condamné à 15 ans de réclusion

Antonio_ferrara_1 Antonio Ferrara, 32 ans, connu pour ses multiples évasions de prison, a été condamné à 15 ans de réclusion criminelle pour le braquage d'un bureau de poste à Joinville-le-Pont accompagné de violences avec arme, séquestrations et tentatives de meurtre sur des policiers. Malgré le fait que deux automobilistes pris en otage ne l'aient pas reconnu à l'audience, le "roi de la belle" a été confondu par son empreinte ADN retrouvée sur un casque laissé dans une voiture ayant servi à sa fuite. De plus d'autres témoins l'ont formellement identifié. Son complice Issa Traoré, poursuivi pour vol avec armes et séquestration a été condamné à 10 ans de réclusion criminelle. Il était absent lors du procès.

Affaire Giraud: confrontations le 17 février

Giraudlherbier_1 Les trois personnes mises en examen dans l'affaire du meurtre de Géraldine Giraud et de Katia Lherbier vont être confrontées le 17 février à Sens dans l'Yonne. Jean-Pierre Treiber, chez qui l'on a retrouvé le corps des deux jeunes femmes, son amie Patricia Darbeau qui a profité de l'argent retiré avec les cartes bleues des victimes, et Marie-Christine Van Kempen, la tante de Géraldine Giraud mise en examen pour "complicité d'assassinat", vont être entendus ensemble au palais de justice de Sens. La patronne de brasserie de Fontainebleau qui avait déclaré avoir vu ensembles les trois protagonistes dans son établissement en octobre 2004 pourrait également être présente.

Monique Olivier a des trous de mémoire

Monique_olivier_2 Les recherches entreprises jeudi et vendredi dernier pour retrouver le corps d'Isabelle Laville dans l'Yonne sont restées vaines. Monique Olivier, l'épouse de Michel Fourniret, n'a pu se souvenir du lieu où son mari aurait jeté le corps de la jeune fille dans un puit. Les recherches se sont concentrées entre Saint-Cyr-les-Colons (commune de résidence des Fourniret en 1987) et Vermenton et ont mobilisé un important dispositif de gendarmerie dont un hélicoptère. Francis Nachbar,  le procureur de la République de Charleville-Mézières a indiqué: "Le bilan n'est pas positif. Elle n'a pas reconnu l'itinéraire emprunté. On a progressé dans la mesure où l'on a éliminé quelques hypothèses. Nous continuons à travailler sur la localisation du corps d'Isabelle Laville". Une reconstitution de l'enlèvement de la jeune fille devrait avoir lieu en mars en présence de Michel Fourniret et de son épouse.

10 février 2006

Un agresseur au couteau sème la terreur à Nîmes

Nimes_1Alors qu'elle effectuait son jogging dominical, une sexagénaire a été violemment agressée au couteau par un inconnu. La scène s'est produite dans le quartier de la Cigale à Nîmes. La victime allait à la rencontre d'amies avec qui elle avait l'habitude de faire du sport lorsqu'un homme a surgi derrière elle et lui a immédiatement planté un violent coup de couteau dans le flanc. Il lui a ensuite porté deux autres coups avant de la déshabiller et de tenter de la violer. La sexagénaire ne doit son salut qu'à un groupe de jeunes jouant au football à proximité qui ont entendu ses cris. Ils racontent l'avoir retrouvée "face contre terre, recroquevillée et ensanglantée". Le procureur de la république de Nîmes et le SRPJ de Montpellier se sont montrés très préoccupés par cette agression et ont faits diffuser un portrait robot par la presse régionale: "L'affaire est prise très au sérieux, et tous les moyens nécessaires ont été mobilisés". Compte tenu du déroulement de l'agression, les enquêteurs privilégient la piste d'un déséquilibré. La victime a été touchée au poumon et à la rate et se trouve en état de choc. Ses jours ne sont pas en danger.

09 février 2006

L'amant sauvagement assassiné par le mari jaloux

Poignard Ce drame de la jalousie et de la rivalité masculine débattu depuis mardi devant la cour d'assises de Chalon sur Saône revêt un caractère exceptionnel de part la violence employée au moment des faits. Ce 23 février 2004, Hervé Verrand, 30 ans aujourd'hui, prépare des vêtements de rechange, un couteau de chasse et se dirige en voiture vers le magasin Intermarché d'Ouroux sur Saône (Saône et Loire). En prenant la précaution de se garer dans une ruelle peu fréquentée, il attend Denis Ageron, directeur du magasin et surtout amant de sa femme. Lorsque l'homme sort, une vive altercation l'oppose à son rival. Mais au moment où Denis Ageron utilise une bombe lacrymogène pour repousser son agresseur, celui-ci explose de rage et s'acharne sur lui avec son couteau. Le médecin légiste relèvera 47 coups de couteau sur le corps de la victime dont 4 dans le coeur assénés avec une telle violence que 5 cotes seront cassées et un dans le larynx. Les jurés de la cour d'assises de Chalon sur Saône vont devoir déterminer si Hervé Verrand avait des circonstances atténuantes au moment du drame. En raison du caractère prémédité de l'acte, il risque la perpétuité.

Saumur: Tué à coups de couteau

Saumur Alertés par la soeur de la victime, qui n'avait plus de nouvelles de lui depuis les fêtes de fin d'année, les pompiers ont découvert, la semaine dernière, le corps sans vie de Bruno Springinsfeld dans son petit appartement de Saumur. L'homme, agé de 40 ans, a été retrouvé habillé dans sa baignoire, le corps lardé de coups de couteau. Jugé sans histoire par ses voisins, Bruno Springinsfeld serait décédé depuis plusieurs semaines, soit aux alentours de la période des fêtes. Les policiers tentent de définir le mobile du meurtre mais l'enquête s'annonce difficile car la porte n'a pas été fracturée et rien n'a été volé dans l'appartement.

Mulhouse: un adolescent retrouvé mort

Mulhouse Mardi, un employé de la cité du train de Mulhouse (Haut-Rhin) a découvert le corps d'un adolescent d'environ 15 ans sur le ballast près d'une rame désaffectée. Le jeune homme est très probablement décédé de mort violente il y a plusieurs jours compte tenu des traces de sang et des marques de coups que présentait son corps. Régis Delorme, le procureur de la république de Mulhouse, a indiqué qu'une information judiciaire pour homicide volontaire a été ouverte. Pour l'instant l'identité du jeune homme est indéterminée et aucun signalement de disparition n'a été effectué auprès des services de police.

08 février 2006

Mort depuis trois jours dans sa voiture

Montpellier_3 Un agent d'entretien de 39 ans a été retrouvé mort hier dans sa voiture garée dans une rue de Montpellier. L'homme avait disparu après une soirée avec des amis dans la nuit de samedi à dimanche. Ce sont d'ailleurs ses amis qui ont découvert sa voiture tandis qu'ils s'inquiétaient de son absence. L'homme était couché à l'arrière de son véhicule et présentait des traces de coup. Son pantalon et son slip étaient baissés jusqu'aux genoux. D'après le témoignage d'un restaurateur voisin, la voiture était là depuis dimanche mais il était impossible de voir à l'intérieur à cause des vitres teintées. A ce stade de l'enquête les policiers ont une certitude: la victime a été transportée jusque dans sa voiture. Les résultats de l'autopsie réalisée aujourd'hui devraient déterminer s'il s'agit d'un homicide. L'homme était connu des services de police pour des histoires d'attouchements sur des femmes.

Le procès en appel de Stéphane Krauth débute vendredi

Stephane_krauth Condamné en octobre 2004 à perpétuité pour le viol et le meurtre de Karine Schaaff à Bitche (Moselle), Stéphane Krauth se rejugé en appel à partir de vendredi par la cour d'assises de Meurthe et Moselle. Ses avocats ont dors et déjà annoncé qu'ils axeraient leur défense vers la thèse de l'accident de voiture. Le jeune homme avait, en effet, déclaré avoir heurté accidentellement le vélo de la jeune fille alors qu'il circulait à vive allure au volant de sa voiture. Gérard Welzer, l'avocat des parents de la victime, a quant à lui affirmé: « Compte tenu des faits qui lui sont reprochés, le procès en appel de Stéphane Krauth constitue déjà et avant tout pour la famille une nouvelle terrible épreuve dont elle se serait bien passé », Péroline Garino, l'ex-compagne de Stéphane Krauth, a renoncé à son appel. Elle avait été condamnée à trois ans d'emprisonnement pour destruction de preuves.

Le corps calciné de Karine Schaaff avait été retrouvé le 2 août 2001 dans une forêt proche de Bitche, soit onze jours après sa disparition. Son VTT accidenté avait été découvert sur un chemin traversant une petite zone artisanale. La Mazda de Stéphane Krauth avait pu être identifiée grâce à l'analyse des éclats de son phare, brisé par le choc avec le vélo de la jeune fille. Le verdict de ce procès en appel est prévu vendredi 17 février.

07 février 2006

Jean-Claude Bonnal en victime

Jean_claude_bonnal Bien que déjà condamné pour d'autres affaires à la prison à perpétuité, le braqueur multirécidiviste demande à être indemnisé pour ses deux années de détention préventive dans le cadre de l'enquête sur le hold-up du Printemps-Haussmann. "Le chinois" avait été acquitté dans cette affaire. Il s'est présenté hier devant la commission d'indemnisation de la cour d'appel pour demander 10000 euros au titre du préjudice matériel et 50000 euros à celui du préjudice moral. L'avocat général a précisé que compte tenu de son lourd passé de criminel, il ne devrait toucher qu'une indemnisation "symbolique".

06 février 2006

Antonio Ferrara devant les assises

Antonio_ferrara Ce matin, Antonio Ferrara, 32 ans, comparaît devant la cour d'assises du Val de Marne pour un braquage avec violence commis en juillet 1999 dans un bureau de poste de Joinville-le-Pont. Le braqueur, surnommé "le roi de la belle", retrouve dans le box des accusés son complice Issa Traoré, 29 ans, qui comparaît libre. Les deux hommes nient toute implication dans cette affaire. Ce procès est placé sous haute surveillance compte tenu des multiples évasions réussies par Ferrara dans le passé.

05 février 2006

Roland Agret a été indemnisé

Roland_agretRoland Agret, 63 ans, a annoncé avoir été indemnisé par la justice pour les quatre ans passés derrière les barreaux alors qu'il était innocent du crime pour lequel on l'accusait. Il avait été accusé de l'assassinat d'un garagiste par de faux témoins puis condamné à 15 ans de réclusion en 1973. Clamant son innocence, il s'était sectionné deux doigts durant sa détention. Il fût libéré en 1977 par une grâce présidentielle. Il avait été acquitté en 1985 après le procès en révision de l'affaire et avait reçu 250000 F de la justice pour les 18 mois passés en détention préventive. Depuis il s'était battu pour obtenir des indemnités pour les années passées en prison après sa condamnation. Il s'était notamment tiré une balle dans le pied le 10 novembre dernier, pour protester contre le refus de la cour d'indemnisation de Grenoble, de répondre par la positive à sa requête.

Roland Agret: "J'ai été indemnisé, comme mon fils et Marie-Jo (son épouse) il y a environ huit jours, mais je me suis engagé à ne pas dire combien. Pascal Clément (ministre de la justice) a reconnu que mon indemnisation n'était pas un passe-droit, mais un droit".

L'enquête sur le meurtre de Jonathan piétine

Jonathan_coulon_1 Toujours aucune piste dans l'enquête sur l'enlèvement et le meurtre du petit Jonathan survenu au printemps 2004 à Saint Brévin les Pins. Afin de relancer l'enquête, la gendarmerie a envoyé 3000 courriers aux clients ayant fréquenté les commerces à proximité de l'étang où avait été trouvé le corps sans vie de l'enfant. Le commandant Garreau, chargé de la communication a déclaré: "Toutes les pistes locales ne sont pas épuisées. S'il n'y avait plus d'espoir, on ne travaillerait plus dessus." Jonathan avait disparu le 7 avril 2004 alors qu'il séjournait dans un centre de vacances. On suppose qu'il a été séquestré de 2 à 3 semaines avant d'être tué. Son corps, lesté d'un parpaing avait été découvert dans un étang non loin de là.

Monique Olivier dans l'Yonne jeudi

Monique_olivier

Dans le cadre de la recherche du corps d'Isabelle Laville, l'épouse de Michel Fourniret sera conduite jeudi dans l'Yonne. Le tueur en série présumé avait avoué avoir tué et jeté la jeune fille dans un puit en 1987. En avril dernier il avait localisé de manière imprécise la zone où il s'était débarrassé du corps sur une carte d'etat-major. Cette zone de 80 kilomètres sur 50, couvre une grande partie du département de l'Yonne et déborde un peu sur l'Aube. Des fouilles ont déjà été entreprises en juin et en septembre autour de Saint-Cyr-les-Colons, où habitait Fourniret fin 1987, et à Villeneuve-sur-Yonne, sans donner de résultat.

Perpétuité dans une sordide affaire en Alsace

Serge_mebold La cour d'assises du Haut-Rhin a condamné vendredi Serge Mebold, un colmarien de 40 ans, à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une peine de sûreté de 22 ans. L'homme, déjà connu des services de police pour de multiples agressions à l'arme blanche, avait assassiné Alexandra Urli, une marginale de 22 ans, dans son appartement, dans la nuit du 8 au 9 septembre 2003. Le corps nu de la jeune femme, à moitié décapité, mutilé et décomposé avait été découvert par les policiers une semaine après les faits emmailloté dans une couette et des sacs-poubelles. Dans l'appartement, des accessoires sado-masochistes et divers outils dont une scie de boucherie avaient été découverts. L'enquête avait révélé que Serge Mebold, fasciné par les corps mutilés, avait abusé de la jeune femme pendant une semaine, après sa mort. Il avait accroché au mur de son appartement une photo du cannibale de Rotenbourg, qui avait assassiné un homme consentant dans le but de consommer sa chair, immortalisant la scène à l'aide d'une caméra. Le soir du meurtre, il avait rencontré la jeune femme, dont il avait fait la connaissance quelques années auparavant dans une cure de sevrage alcoolique, dans une brasserie. Il l'avait ensuite amenée chez lui pour la tuer d'un coup de marteau sur la tempe puis l'avait étranglée. Serge Mebold avait été déclaré pénalement irresponsable à la suite de l' agression à l'arme blanche d'une jeune femme en 1990.

Le corps mutilé du Donon n'a toujours pas livré son secret

Templedonon Voici un an, le maire d'Abreschviller (Moselle), intrigué par la présence d'une masse flottant dans la Sarre Rouge, un torrent qui prend sa source dans le massif du Donon, avait fait appel à deux forestiers pour sortir cet étrange objet de l'eau. A l'aide d'un grappin, les deux bûcherons avaient accroché ce qui était en fait un tonneau en plastique et l'avait ramené vers la berge. En raison de l'odeur de charogne; qui se dégageait du tonneau, ils avaient pris la décision d'appeler les gendarmes avant de procéder à son ouverture. Les militaires avaient découvert à l'intérieur le corps d'une femme recroquevillé et mutilé en état de décomposition avancée. Après un an d'enquête, on ignore toujours l'identité du cadavre, d'autant plus qu'aucune disparition n'a été déclarée dans la région. Le seul élément vérifié est que ce modèle de tonneau est principalement destiné à un usage agricole en France ou dans un autre pays européen. C'est bien mince. La rumeur publique attribue cet assassinat à un règlement de compte entre un proxénète et une fille de l'est. Il est vrai que cinq ans auparavant, le tronc d'une prostituée tchèque avait été retrouvé par un promeneur dans une valise prisonnière des glaces dans le lac du Coucou, sur un autre versant du Donon. Un crime toujours impuni. Les gendarmes n'écartent aucune hypothèse mais sont bien obligés d'admettre qu'en ignorant l'identité de la victime, leur enquête risque fort de ne jamais aboutir.

Procès Belkacem: Perpétuité pour la mère, 4 ans ferme pour la fille

Jamila_belkacem Le verdict est tombé dans la nuit. Jamila Belkacem a été reconnue coupable par la cour d'assises du Rhône d'avoir poussé sa fille à empoisonner son propre père. L'ex aide-soignante, âgée de 45 ans a été condamnée à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une période de sûreté de 22 ans et à l'interdiction de droits civiques pendant cinq ans. Sa fille, mineure au moment des faits, a reçue une sentence plutôt indulgente puisque la cour n'a pas suivi les réquisitions de l'avocate générale qui demandait entre huit et dix ans d'emprisonnement. Elle est tout de même condamnée à 5 ans de prison dont un an avec sursis et mise à l'épreuve sur trois ans, avec obligation de soins. Enfin, leur complice, Sihame Maziz, 28 ans, a été condamnée à 12 ans de prison, et cinq ans de privation de ses droits. Déjà condamnée en première instance à 30 ans de prison pour le meurtre de son amant, Djamila Belkacem a fait savoir par l'intermédiaire de son avocat qu'elle allait faire appel de cette condamnation.

Fourniret absent du procès Ranucci

Michel_fourniret Après l'annonce faite par le quotidien La Provence de la possible présence de Michel Fourniret lors du procès de Christian Ranucci, le tueur en série a été entendu à ce sujet par le juge d'instruction de Charlevilles-Mezières. A cette occasion, il a nié avoir assisté à ce procès en 1976 et s'être trouvé dans la région de Marseille en 1974, date de l'assassinat de la petite Rambla. Depuis quelques jours les médias français et belges ont fait état de l'existence de photos prises lors du procès de Christian Ranucci à Aix-en-Provence en 1976 montrant un homme ressemblant à Michel Fourniret. "Il y a une vague ressemblance, mais ce n'est pas Michel Fourniret" a déclaré Francis Nachbar. "Aucun élément nouveau ne permet de localiser Michel Fourniret à Marseille en 1974".

Arrestation des agresseurs de Jean-Hugues Anglade

Jean_hugues_anglade Le couple de marginaux qui avait agressé Jean-Hugues Anglade le 9 octobre 2005 sur les quais de Seine, a été arrêté et mis en examen. Guillaume, 20 ans et Aurore, 18 ans sont poursuivis pour violences en réunion ayant entraîné une interruption totale de travail supérieure à huit jours avec une arme par destination. Malgré la demande de placement en détention par le parquet, Marc Sommerer, le juge d'instruction, a libéré le jeune homme sous contrôle judiciaire. Sa compagne attend la décision d'un juge des libertés qui pourrait demander son incarcération.

Lourdes peines pour la mort du petit Nicolas

Nicolas_holzmann_2 La cour d'assises du Bas-Rhin a condamné Marie-Thérèse Vieira, 55 ans, à la réclusion criminelle à perpétuité pour actes de tortures et de barbarie ayant entraîné la mort sur Nicolas, son petit-fils de 9 ans. Sa fille, Isabel Holzmann, 34 ans, mère de Nicolas, a été condamné à 26 ans de réclusion et son fils Bruno à 16 ans de prison. Fernand Holzmann, 48 ans, le père de Nicolas, est, quant à lui condamné à 10 ans de réclusion pour avoir laissé faire ces actes odieux. Nicolas Holzmann était mort d'un traumatisme crânien, le 9 août 2003, après six semaines de calvaire.